19 avril 2021

10 Actions (dont 3 Françaises) recommandées par Barclays face à l’inflation Par Investing.com

Par admin2020

© Reuters.

Investing.com – Dans une récente analyse, la banque Barclays (LON:) a publié une liste d’actions européennes, dont 3 françaises, qu’elle recommande d’acheter, en vue d’une hausse de l’inflation.

En substance la thèse des analystes de Barclays repose sur la demande refoulée, ainsi que l’augmentation des impôts et des salaires, qui pourraient entraîner une hausse de l’inflation à moyen terme.

Voici quelques-unes des valeurs choisies par Barclays pour se protéger contre toute “surchauffe” inflationniste :

Semi-conducteurs : STMicro (PA:) et Infineon (DE:)

La banque a relevé que l’inflation “n’a pas un impact énorme” sur les semi-conducteurs, mais que les entreprises répercutent la hausse des coûts sur leurs clients. La pénurie actuelle de puces signifie que les acheteurs qui en ont besoin “devront payer plus cher, maintenant”, a-t-elle ajouté.

Pétrole : Repsol (MI:) et Omv (LON:)

Selon les analystes de Barclays, les budgets de dépenses d’investissement “restent conservateurs”, ce qui pourrait limiter l’offre. De plus, les prix du ont tendance à augmenter avec l’inflation.

Banques : BNP Paribas (PA 🙂 et CaixaBank (1100 🙂

“Les banques se comportent bien en période d’inflation, les taux d’intérêt augmentent, et les banques augmentent généralement leur rentabilité”, ont déclaré les analystes de Barclays. “Les banques ne répercutent généralement pas la hausse totale des taux d’intérêt sur les déposants, les coûts des dépôts augmentant moins que la hausse des taux d’intérêt”, ont-ils ajouté.

Soins de santé : BAYER (DE:) et Evotec (DE:)

Les analystes de la banque ont relevé que la plupart des entreprises pharmaceutiques génèrent plus de 50 % de leurs revenus aux États-Unis, où les prix augmentent chaque année. Ils ont aussi estimé que le secteur est “généralement bien isolé” de l’inflation. Enfin, Barclays souligne que les médicaments de marque sont préférés aux produits génériques aux États-Unis, en Europe et en Chine, selon la banque.

Médias et Internet : ITV (LON 🙂 et public (PA 🙂

Enfin, les diffuseurs et les agences de publicité pourraient bénéficier d’une augmentation des dépenses en médias si l’inflation augmente, selon Barclays.

Responsabilité: Fusion Media vous rappelle que les données contenues dans ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les CFD (actions, indices, contrats à terme) et les prix du Forex ne sont pas fournis par des bourses mais plutôt par des teneurs de marché, de sorte que les prix peuvent ne pas être précis et peuvent différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de trading. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir du fait de l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée avec Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour la perte ou les dommages résultant de la confiance dans les informations, y compris les données, les devis, les graphiques et les signaux d’achat / vente contenus dans ce site Web. Soyez pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes d’investissement les plus risquées possible.




Source by