1 avril 2021

2 actions pour les investisseurs débutants

Par admin2020

Investissez dans ce que vous savez. C’était un principe directeur de la légende de l’investissement Peter Lynch, l’ancien gestionnaire de portefeuille Fidelity. Il voulait dire par là: faites vos recherches et connaissez l’entreprise dans laquelle vous investissez.

Lynch a également dit d’investir dans ce dans quoi vous êtes bon, qu’il s’agisse de trouver de la valeur, d’investir dans de petites entreprises, d’identifier des actions de croissance ou de se concentrer sur un secteur ou un secteur particulier. Cette deuxième partie ne peut venir que de l’expérience, après avoir investi pendant un certain temps et peut tirer des conclusions sur où se situent vos succès.

Ces deux leçons simples peuvent aider les débutants tout au long de leur parcours d’investissement. Mais savoir par où commencer dans l’univers de plus de 5 000 actions négociées sur les bourses américaines peut être une tâche ardue. Un bon point de départ est avec les grandes entreprises stables dont vous savez probablement quelque chose, comme Banque d’Amérique (NYSE:BAC) et Walt Disney (NYSE:DIS). Découvrons-en un peu plus sur ces deux actions.

Jeune femme à l'aide d'un ordinateur portable tout en faisant du yoga.

Source de l’image: Getty Images.

1. Bank of America: plus de banque pour votre argent

Bank of America est la deuxième plus grande banque commerciale du pays, derrière seulement JPMorgan Chase en actifs. Vous le connaissez probablement grâce à ses 4200 succursales bancaires à travers le pays, troisième derrière Wells Fargo et JPMorgan Chase. Ou vous le savez peut-être grâce à vos cartes de crédit, car il s’agit de l’un des plus grands émetteurs de cartes de crédit du pays. Il fournit également des services de gestion de patrimoine pour les particuliers fortunés, des services bancaires d’investissement et des services de négociation pour les institutions. Mais l’essentiel de ses revenus provient de la banque à la consommation.

Bien que Bank of America et l’ensemble du secteur bancaire aient été touchés en 2020 en raison de la pandémie et du ralentissement économique qui en a résulté, elle a affiché une performance constante au fil des ans. Au cours des 10 dernières années jusqu’au 31 mars, l’action a eu un rendement annuel d’environ 12,8%, ce qui surpasse à la fois le secteur financier et le S&P 500.

Le cours de l’action de Bank of America a baissé d’environ 11% en 2020 en raison en grande partie de la pandémie et de ses effets. Il y avait moins de prêts, donc moins de revenus d’intérêts, sans parler des taux d’intérêt historiquement bas. La banque a également connu des difficultés car il y avait plus de défauts de paiement en raison de la pandémie, ce qui l’a amenée à mettre de côté plus d’argent pour couvrir les pertes potentielles. Mais la baisse du cours des actions en fait une bonne valeur en ce moment, alors que l’économie se rétablit et qu’il y a une demande refoulée de prêts, d’investissements et de fusions et acquisitions – tous les services fournis par la Bank of America.

Le cours de l’action est déjà en hausse de 27% depuis le début de l’année 2021 et le cours de l’action est bas, environ 38 $ par action, par rapport à ses actifs dans les livres, ce qui signifie qu’il devrait connaître une croissance continue.

Cela est de bon augure pour Bank of America d’avoir intensifié son infrastructure bancaire numérique et d’être le leader dans ce domaine avec 39 millions de clients bancaires numériques actifs, en hausse de 3%, et 31 millions de clients bancaires mobiles actifs, en hausse de 6% d’une année sur l’autre. . La banque numérique est la voie vers laquelle le secteur se dirige, et Bank of America a été en avance sur la tendance – et est déterminée à y rester.

En tant que l’une des plus grandes banques du monde, Bank of America ne va nulle part sauf à la hausse, d’autant plus que l’économie s’améliore et que les taux d’intérêt finissent par augmenter.

2. Walt Disney: Trouvez votre endroit heureux

Les spécialistes du marketing de Disney World l’appellent «l’endroit le plus heureux du monde», pour des raisons évidentes si vous y êtes déjà allé, en particulier avec des enfants. Mais 2020 a été l’une des années les plus difficiles de l’entreprise, où elle a connu des défis sans précédent liés à la pandémie. Ses parcs à thème ont été complètement fermés pendant plusieurs mois, puis certains ont été ouverts à capacité limitée dans la seconde moitié de l’année. Ses activités de production de films, qui comprennent Disney, Marvel, Lucasfilm, Twentieth Century Studios et Pixar, ont toutes été déraillées par la pandémie, car des films à succès potentiels ont été mis au rebut, mis au rebut ou diffusés sur des plates-formes moins lucratives. Cela s’est traduit par une réduction significative des revenus – en baisse de 22% d’une année sur l’autre au cours de son premier trimestre fiscal terminé le 2 janvier – et du bénéfice par action, en baisse de 98% d’une année sur l’autre.

Mais les défis posés par la pandémie ont permis Disney développer ses autres muscles, principalement sa branche Disney Media and Entertainment Distribution, qui comprend ses propriétés de télévision et de diffusion directe aux consommateurs ou de streaming, notamment ABC, ESPN, Hulu et plus particulièrement Disney +.

Les activités de streaming, dirigées par Disney +, ont vu leurs revenus grimper de 73% au premier trimestre fiscal pour atteindre 3,5 milliards de dollars, ce qui représente 21% des revenus. Les réseaux de télévision, y compris ABC, ESPN et autres, ont également bien performé, avec des revenus en hausse de 2% d’une année sur l’autre pour atteindre 7,7 milliards de dollars. Dans l’ensemble, l’activité des médias et du divertissement a représenté environ les trois quarts du chiffre d’affaires de Disney au premier trimestre.

Le service de streaming Disney + continuera à stimuler la croissance des revenus de Disney à mesure que la société ajoutera de plus en plus de contenu à la plate-forme. À terme, les parcs à thème et les studios de cinéma reviendront également, car la plupart de la population adulte devrait être vaccinée d’ici l’été.

Disney a trouvé un moyen d’évoluer à travers la période la plus difficile de son histoire, mais il reste un empire des médias et du divertissement avec certaines des propriétés les plus durables au monde. Comme Bank of America, elle a survécu à la pandémie et devrait être un endroit heureux pour les investisseurs pendant longtemps.

Ce que Bank of America et Disney ont en commun, c’est qu’elles sont toutes deux des entreprises stables et leaders sur le marché qui ont résisté à l’épreuve du temps en étant capables d’évoluer. Les nouveaux investisseurs devraient les considérer comme de bons éléments fondamentaux dans un portefeuille.

Cet article représente l’opinion de l’écrivain, qui peut être en désaccord avec la position de recommandation «officielle» d’un service de conseil haut de gamme Motley Fool. Nous sommes hétéroclites! Remettre en question une thèse d’investissement – même l’une des nôtres – nous aide tous à réfléchir de manière critique à l’investissement et à prendre des décisions qui nous aident à devenir plus intelligents, plus heureux et plus riches.




Source by