9 mars 2021

7 façons de lever des capitaux pour les investissements immobiliers

Par admin2020

L’investissement immobilier peut être un jeu rentable, mais pour profiter de ces avantages, vous avez d’abord besoin de capitaux. Le capital est ce qui vous met le pied dans la porte. Il vous permet d’acheter cette forclusion délabrée, d’investir dans cette propriété en duplex ou multifamiliale ou de payer vos entrepreneurs sur votre dernière solution. En termes simples: vous ne pouvez pas être un investisseur immobilier sans cela.

Heureusement, lever des capitaux pour l’immobilier n’est pas aussi difficile qu’il y paraît, même pour les nouveaux investisseurs. Cherchez-vous à mobiliser des capitaux d’investissement pour votre premier (ou prochain) projet? Essayez ces sept stratégies pour la taille.

1. Un prêt hypothécaire ou immobilier de placement.

Il existe un certain nombre de prêts hypothécaires que vous pourriez envisager pour financer votre prochain projet immobilier. Selon le type de propriété que vous achetez, vous pouvez utiliser un prêt FHA ou conventionnel, ou si vous réhabilitez la maison, un prêt de 203k pourrait également fonctionner.

De nombreux prêteurs proposent également des programmes de prêts spécifiques à l’investissement. Cependant, ceux-ci s’accompagnent souvent d’une réserve de trésorerie, d’un acompte et d’un pointage de crédit plus élevés.

2. Un prêteur privé.

Vous n’avez pas à passer par une banque ou un prêteur établi pour financer votre projet. Obtenir un prêt d’un ami, d’un membre de la famille, d’un collègue, d’une connaissance ou d’un professionnel des affaires est également une option. Dans la plupart des cas, vous devrez payer des intérêts ou promettre au prêteur privé une sorte de retour sur investissement.

L’avantage? Il n’y a pas de paperasse ni de processus de qualification difficile, et vous pouvez probablement obtenir votre argent assez rapidement. Assurez-vous simplement que ce n’est pas votre solution à long terme. Un prêteur privé veut généralement sa remise en argent d’ici quelques années.

3. Un prêteur d’argent dur.

Les prêteurs d’argent dur sont une autre option de financement privé, et ils sont également assortis de normes d’admissibilité moins strictes que les prêts hypothécaires et les produits de financement classiques. Le hic, cependant? Ils sont également assortis de taux d’intérêt beaucoup plus élevés.

Pour cette raison, un prêt d’argent dur est le mieux adapté aux emplois rapides comme les solutions fixes ou comme financement intermédiaire entre l’achat d’une propriété et l’obtention d’un prêt à plus long terme.

4. Financement participatif.

Vous avez probablement déjà fait un don à une campagne GoFundMe ou KickStarter. Eh bien, le crowdfunding immobilier est une tactique similaire. Vous présentez votre projet sur une plateforme de financement participatif, et les investisseurs intéressés peuvent contribuer à vos efforts comme ils l’entendent. En échange, ils possèdent une partie du projet (et ses bénéfices).

Certaines plates-formes de financement participatif courantes comprennent Financer ce Flip et Rez-de-chaussée.

5. Prêt P2P.

Le prêt P2P (peer-to-peer) est une autre méthode similaire, sauf qu’elle fonctionne plus comme un prêt que les accords à financement participatif. Vous publiez votre projet sur une plateforme de prêt P2P et vous êtes jumelé à un investisseur. Cet investisseur vous prête ensuite les fonds dont vous avez besoin et vous les rembourserez, plus les intérêts, au fil du temps. PeerStreet est une plate-forme de prêt P2P populaire.

Les conditions varient énormément sur les prêts P2P, alors assurez-vous de lire les petits caractères avant de vous engager dans cette voie. Vous devriez également vous pencher sur la sécurité des données de la plate-forme, ainsi que sur les avis d’autres investisseurs. Comme pour les prêteurs hypothécaires et les banques traditionnels, tous les outils de collecte de fonds ne sont pas créés égaux.

6. Produits sur valeur domiciliaire.

Celui-ci n’est une option que si vous possédez déjà une propriété ou deux. Si tel est le cas, vous pouvez exploiter la valeur nette de votre propriété existante via un prêt sur valeur domiciliaire ou une marge de crédit hypothécaire (HELOC) et utiliser les liquidités pour financer votre prochain investissement immobilier ou les coûts de réhabilitation.

Un refinancement en retrait fonctionne de la même manière. Vous ne feriez que refinancer l’hypothèque sur une propriété existante, contracter un prêt au solde supérieur et faire la différence pour votre nouveau projet.

7. Partenariat.

Vous avez une partie du capital dont vous avez besoin mais pas le montant total? Pensez à trouver un partenaire. Vous mettez chacun une partie des fonds et investissez dans le projet ensemble. Cela résout le problème capital et vous donne une personne avec qui partager le travail.

Assurez-vous simplement que vous êtes très prudent lors de la vérification de la personne. Ils doivent s’engager dans le projet (et disposer de la bande passante nécessaire) et, idéalement, leur expertise et leurs connaissances devraient compléter les vôtres. Vous voudrez peut-être également faire appel à un avocat pour vous aider à structurer votre transaction. Cela garantira que vous êtes tous les deux clairs sur la façon dont les futurs profits (ou pertes) seront gérés.

La ligne du bas

Peu d’investisseurs ont tout l’argent dont ils ont besoin dès le départ. Heureusement, lever des capitaux pour des investissements immobiliers est plus facile qu’il n’y paraît. Besoin d’aide supplémentaire pour lancer votre prochaine transaction immobilière ou opportunité d’investissement? Ce guide de financement peut vous aider.



Source by