29 avril 2021

Airbus veut toujours augmenter sa production d’avions, le titre grimpe Par Reuters

Par admin2020

© Reuters. AIRBUS: BOND DU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL AJUSTÉ AU T1 AVEC LES LIVRAISONS

par tim hepher

PARIS (Reuters) – Le géant européen de l’aéronautique et de la défense Airbus (PA:) a confirmé jeudi son objectif d’augmenter la production de ses avions les plus vendus alors que le secteur aérien commence à entrevoir une sortie de crise en dépit d’une situation sanitaire incertaine en Europe et très dégradée en Inde.

Le président exécutif d’Airbus, Guillaume Faury, qui a dévoilé jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, a indiqué que la demande pour les vols intérieurs repartait en Chine et aux Etats-Unis même si le trafic des vols internationaux devrait rester faible pendant un certain temps.

Le dirigeant prévoit d’augmenter la production d’avions lors du second semestre mais a prévenu que le manque de coordination en Europe sur les mesures d’isolement et de tests pesait sur le marché de l’aviation dans la région.

“Le manque de coordination des mesures prises principalement en Europe (…) conduit à une situation des voyages bien pire en Europe que sur d’autres marchés comparables”, a déclaré Guillaume Faury.

“C’est une préoccupation et une difficulté pour la reprise de l’aviation.”

L’Inde, l’un des principaux marchés d’Airbus, est une “zone de grande préoccupation”, a-t-il poursuivi, alors que le pays est confronté à une explosion des nouvelles contaminations au coronavirus.

“Nous n’avons pas encore vu d’impact direct sur nous, mais c’est probablement l’une des régions où nous ne devons pas nous attendre à ce que (les choses) soient aussi bonnes que prévu auparavant”, a indiqué Guillaume Faury.

Airbus prévoit d’augmenter la production d’avions moyen-courriers monocouloirs à 43 par mois au troisième trimestre et à 45 au quatrième, contre un rythme actuel de 40 par mois (et 60 avant la crise).

Le groupe étudie également la possibilité d’une augmentation “significative” de sa production en 2022 et 2023 mais cela dépend en partie de la capacité des fournisseurs à suivre le rythme, a indiqué Guillaume Faury.

Airbus n’est pas directement affecté par la pénurie mondiale de puces électroniques mais surveille la situation, a-t-il ajouté.

OBJECTIFS CONFIRMÉS

A la Bourse de Paris, l’action Airbus grimpait de 2,67% à 101,96 euros à 11h37, signant la plus forte hausse du .

Lors du premier trimestre, Airbus a vu son résultat opérationnel ajusté bondir de 147% à 694 millions d’euros, tiré par la hausse des livraisons d’avions commerciaux.

Son chiffre d’affaires a reculé de 2%, à 10,46 milliards d’euros sur la période.

Mesure très suivie, le flux de trésorerie disponible consolidé avant fusions et acquisitions et financements-clients est positif à hauteur de 1,202 milliard d’euros alors qu’il avait plongé dans le rouge, à -8,03 milliards, au premier trimestre 2020 lorsque Airbus avait dû payer une amende record pour corruption au Royaume-Uni, en France et aux Etats-Unis.

Pour 2021, Airbus a confirmé ses objectifs financiers: il table toujours sur un résultat opérationnel ajusté de deux milliards d’euros et un flux de trésorerie disponible consolidé avant fusions et acquisitions et financements-clients à l’équilibre.

L’objectif de livrer le même nombre d’avions commerciaux qu’en 2020, soit 566, est aussi inchangé.

(Blandine Hénault pour la version française, édité par Bertrand Boucey)




Source by