15 août 2021

Correction du marché : chaque fois que le marché se corrige, il serait profond, net et ne laisserait pas le temps aux investisseurs de sortir : Rajat Sharma

Par admin2020
« Le marché est extrêmement surévalué. Ce qui se passe, c’est de la folie. Alors réduisez les positions ! juste assez d’exposition pour que vous puissiez compléter avec de la poudre sèche que vous devriez garder », dit Rajat Sharma, fondateur et PDG, Titres Sana.

Pensez-vous qu’à partir de maintenant, cette course haussière peut devenir un peu étroite dans le sens où, contrairement à presque tous les titres en hausse que nous avons vus au cours de la dernière année, cela va être très spécifique aux titres ? L’indice pourrait donc stagner, mais les actions individuelles augmenteront ?
Je ne pense pas fondamentalement que vous puissiez parler de quoi que ce soit sur ce marché car selon toutes les mesures fondamentales, le marché est extrêmement surévalué. Il y a promoteur après promoteur qui vend sa participation dans son entreprise. C’est une situation où les promoteurs vont et le marché est trop cher. Je voudrais vendre. Et je ne parle pas d’introductions en bourse, je parle de sociétés cotées où les promoteurs réduisent leurs participations.

Quant aux introductions en bourse, environ 31 introductions en bourse sont sorties cette année. Parmi ceux-ci, 24 ont donné des rendements positifs avec une marge énorme. des introductions en bourse comme

Chintan, qui était en hausse de 113% le jour de la cotation et même les six introductions en bourse qui n’ont pas bien fonctionné, ont donné des rendements négatifs de 5 à 7%. Logiquement, sur n’importe quel marché, les introductions en bourse sous-performent généralement parce que les promoteurs en savent plus sur leur entreprise lorsqu’ils entrent en bourse et même dans des circonstances normales, 50% des entreprises devraient bien faire et 50% ne devraient pas. Il ne peut pas être vrai que 75 % des nouvelles entreprises qui arrivent sur le marché surperforment autant. Il y a donc manifestement un afflux de liquidités.

Venons-en maintenant à la question de savoir si cette course haussière diminuera, fondamentalement, elle devrait le faire. Quand cela se produira est très difficile à prédire. Et pas seulement d’un point de vue technique, même fondamentalement quand vous le regardez, il y a eu tellement d’appétit pour de nouveaux papiers arrivant sur le marché. Même les sociétés de fonds communs de placement ont levé environ 23 000 crores de roupies. Au cours des deux derniers mois, avec les nouveaux NFO, tout cet argent va être déployé en actions et ils ont deux, trois mois pour le faire.

L’argent continuera donc d’affluer sur les marchés et cet argent continuera d’être déployé. Il doit y avoir une très bonne raison pour que ce marché chute, mais je peux presque vous assurer que chaque fois que cette correction se produira, elle serait profonde, brutale et cela ne laisserait peut-être pas le temps à de nombreux investisseurs de sortir de ce marché. Le marché indien est unique de cette façon.

La Chine a en fait donné des rendements négatifs cette année. il en va de même pour Hang Seng. Le Dow Jones aux États-Unis est en hausse d’environ 10 % depuis le début de cette année. rien n’explique pourquoi les marchés indiens devraient être en hausse de 18 % depuis le début de cette année. Alors oui, ils sont extrêmement surévalués. Je suis perdu ici. Je n’ai absolument aucune idée. J’ai dit sur Twitter que ce qui se passe est de la folie. Alors réduisez les positions ! Prenez juste assez d’exposition pour pouvoir compléter avec de la poudre sèche que vous devriez conserver.

Voyez-vous une érosion des marges pour toutes ces sociétés pharmaceutiques exposées aux États-Unis ? Lesquels seront les plus vulnérables ?
Oui. J’ai lu que Joe Biden était particulièrement franc sur le fait que les prix des médicaments devraient être plafonnés et que vous ne devriez pas avoir de prix au-delà d’une certaine limite. Mais alors il y a deux manières de le regarder ; temporairement, cela peut avoir un impact négatif, du moins sentimentalement, mais en termes de marges, je ne pense pas qu’il y aura une brèche majeure car si les marges en pourcentage peuvent être affectées, les volumes augmenteront.

Il y a deux ou trois ans, il fut un temps où il y avait un nouvel avis de la FDA sur toute société pharmaceutique opérant à partir de l’Inde. En 2017-18, juste avant la pandémie, il y avait chaque mois de nouvelles notifications de la FDA qui se sont complètement arrêtées. Maintenant, ils n’ont aucun problème à acheter des médicaments indiens, ils n’ont aucun problème avec les sociétés pharmaceutiques indiennes ou leur mode de fonctionnement.

Je pense que les volumes augmenteront et dans la mesure où il y aura un plafonnement du prix qui serait applicable à toutes les entreprises et les États-Unis ne sont qu’un des marchés pour l’Inde. C’est un grand marché à coup sûr, mais les volumes vont augmenter et le secteur pharmaceutique a un long chemin à parcourir car les produits pharmaceutiques seront nécessaires pendant de nombreuses années à venir. Donc je ne suis pas vraiment inquiet à ce sujet.

De plus, je pense que, malgré cette surévaluation folle sur les marchés, les actions pharmaceutiques n’ont pas vraiment vu le genre de valorisations qu’elles avaient il y a cinq ou six ans lorsqu’elles se négociaient à des valorisations extrêmes. À l’heure actuelle, ils devraient se négocier à ces valorisations, mais encore une fois sur des marchés comme ceux-ci où les actions à bêta élevé se portent bien, les financières se portent bien, il n’y a absolument aucune raison d’expliquer en quoi tout cela est basé sur des fondamentaux ou sur ce qui se passe dans le monde.

C’est absolument dingue d’un marché où les actions Nifty continuent de bien se comporter. Nous avons changé la façon dont nous calculons le multiple du cours/bénéfice du Nifty sur une base glissante, de standalone à consolidé après de nombreuses années. Nous n’avons donc pas vraiment d’historique de ce avec quoi nous devrions nous comparer. Mais si vous prenez une moyenne sur 10 ans, même d’un multiple de cours-bénéfice autonome sur le Nifty, tout ce qui est supérieur à 24 était considéré comme élevé et vendredi, nous nous tradions à 27. Nous étions passés à 40 et à ce moment-là, nous avons changé la façon de procéder. nous le calculons. Il est vraiment difficile de prédire à quel point nous sommes chers en ce moment.



Source by