30 mai 2021

Des ordinateurs portables pleuvent sur 50 écolières lors de l’événement RSE «Girls in ICT Day» de TD Afrique

Par admin2020

Ce fut une pluie d’ordinateurs portables pour 50 écolières sélectionnées le jeudi 27 mai 2021, alors que TD Afrique, le plus grand distributeur de technologies, de solutions et de style de vie d’Afrique subsaharienne, a accueilli les bénéficiaires à la deuxième édition de son événement Girls in ICT Day.

L’événement, organisé au Tech Experience Center, situé sur l’imposant Yudala Heights sur Idowu Martins, Victoria Island, Lagos, restera dans l’histoire comme l’une des sessions d’autonomisation les plus susceptibles de changer la vie de la fillette nigériane.

En plus du don d’un ordinateur portable à chaque écolière participante, en partenariat avec l’équipe nigériane de la plus grande marque technologique, Dell Technologies; 10 filles exceptionnelles des cinq écoles participantes ont également été sélectionnées pour s’inscrire à un programme d’acquisition de compétences numériques par la société multinationale de technologie, International Business Machines Corporation (IBM). Les filles visiblement ravies ont exprimé leur gratitude aux organisateurs de l’événement, avec la promesse d’utiliser judicieusement leurs nouveaux cadeaux pour leur amélioration personnelle et professionnelle.

L’événement a été organisé sous les auspices de C’est moi, une initiative de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) de TD Afrique.

S’exprimant lors de l’événement, la chef de la direction (PDG) de TD Afrique, Mme Chioma Ekeh, a exhorté les jeunes filles à développer une habitude d’apprentissage tout au long de la vie, dans le but de se valoriser dans leur environnement immédiat et dans la société.

«N’arrêtez jamais d’apprendre. L’apprentissage devrait faire partie de votre routine maintenant et pour toujours. Où que vous vous trouviez, vous devez laisser une empreinte. Tout au long de votre vie, vous rencontrerez quelques oui. Soyez encouragé par ces oui et soyez reconnaissant pour eux. D’autre part, vous rencontrerez également beaucoup de non. Cependant, soyez mis au défi par eux, dans le but de vous faire une meilleure version de vous-même. Ainsi, même les non ont leur rôle. C’est parce que plus tu me dis de non, mieux je deviens ” Dit Mme Ekeh.

Le patron de TD Afrique a en outre dit aux filles d’être prêtes à payer le prix d’une vie réussie en travaillant dur. Tout aussi important, elle leur a conseillé de lutter pour l’indépendance professionnelle et financière, notant qu’il n’y a pas de barrières ou de plafonds de verre qui peuvent retenir une femme confiante. Mme Ekeh a révélé que la vie viendrait toujours avec ses propres défis, ajoutant que lorsque de tels défis surviennent, ils devraient éviter d’adopter une approche défaitiste pour résoudre ces problèmes.

Son conseil est venu lorsque le directeur pays, Apple, Teju Ajani, a également encouragé les adolescentes à adopter les disciplines STEM, en vue de poursuivre une carrière dans la technologie qui reste un secteur dominé par les hommes.

Hotflex

«Il (l’éducation STEM) vous donne de la flexibilité, cela vous donne la possibilité de naviguer. Il vous permet de prendre des décisions qui peuvent affecter votre vie et vous permet de prendre votre carrière entre vos mains, que ce soit en tant que professionnel travaillant pour d’autres ou en tant qu’entrepreneur travaillant pour vous-même.

De son côté, le responsable du pays, Dell Technologies, M. Abimbola Owoeye, a encouragé les filles à s’efforcer de devenir des créatrices de valeur, ajoutant que la valeur qu’elles apportent à la table leur fera de la place et abolira tous les murs discriminatoires alignés sur l’inégalité entre les sexes.

Auparavant, la directrice générale coordinatrice (CMD) de TD Afrique, Mme Chioma Chimere, a déclaré que les fillettes étaient confrontées à de nombreux défis.

«Nos défis sont un peu différents de ceux auxquels sont confrontés les garçons. Les nôtres sont plus intenses et plus sérieux », Dit Chimère. «Savez-vous pourquoi cela se produit? C’est parce que la petite fille porte le destin avec elle. Ce que la fillette est censée faire va bien au-delà d’elle. C’est parce que vous ne réparez pas simplement les choses là-bas dans le monde; vous allez également façonner le destin des autres. »

Elle a déclaré qu’une telle prise de conscience a poussé TD Afrique à organiser la session, dans le but de donner aux jeunes filles les moyens de faire face à l’avenir avec courage.

«C’est pourquoi nous considérons qu’il est pertinent de rassembler ces filles aujourd’hui. C’est à cause de leur importance. L’avenir de vos maisons, de vos communautés, de votre pays et du monde en général est entre vos mains. Nous vous avons appelé ici pour vous équiper, ouvrir les yeux sur ces rôles, vous aider à les identifier et vous équiper pour y faire face. Si vous ne parvenez pas à relever ces défis et à exploiter les opportunités offertes par ces défis, vous auriez échoué vous-même et votre génération ». elle a dit.

Tout en s’adressant aux filles, Ekinadese Osayande, une conseillère indépendante de premier plan en matière d’admission à l’université, a conseillé aux filles de devenir plus curieuses quant à l’influence omniprésente de la technologie dans la société contemporaine, tout en notant que les participants ont également un rôle à jouer pour garantir que les les parents / pupilles comprennent la pertinence de l’autonomisation de la petite fille.

La responsable du Tech Experience Center, Chidalu Ekeh, est allée dans le passé pour montrer aux filles comment elle avait surmonté les conseils défaitistes pour prendre une position réussie sur des problèmes qui l’auraient définie négativement. Elle a conseillé aux étudiants de ne pas se laisser envahir par la peur de l’échec.

«Nous devons échouer et trouver la force de continuer», elle a dit. «Il faut oser rêver.»

En outre, une analyste des relations universitaires chez IBM, Olufunmilola Olorundare, a conseillé aux filles de développer un état d’esprit ouvert. “Nous pouvons faire tout ce que nous voulons, dans la mesure où nous avons un état d’esprit ouvert,” elle a dit.

C’est moi, une initiative de RSE financée par TD Afrique, a toujours engagé des segments vulnérables et sous-représentés de la société, y compris les filles, les handicapés physiques et les enfants dans les orphelinats, entre autres.



Source by