12 octobre 2021

La Bourse apportera des rendements positifs aux actionnaires au S2 : analyste

Par admin2020

TÉHÉRAN – L’analyste des marchés des capitaux Soheil Kolahchi estime que le marché boursier sera en mesure de rivaliser avec d’autres marchés parallèles pour apporter des rendements positifs aux investisseurs au cours de la seconde moitié de l’année civile iranienne en cours (22 septembre 2021-20 mars 2022), IRNA a rapporté.

Déclarant que le marché boursier peut être l’un des marchés appropriés pour l’investissement au second semestre, Kolahchi a déclaré : « Le marché des capitaux peut offrir un rendement acceptable aux actionnaires et connaître une bonne croissance par rapport à d’autres marchés parallèles d’ici la fin de l’année. année.”

“Le marché boursier peut croître d’ici la fin de l’année, car l’environnement dominant pour investir sur d’autres marchés parallèles (y compris les marchés des changes, de l’or et du logement) est calme et rien de spécial ne va se passer dans aucun d’entre eux”, a-t-il expliqué. .

Soulignant la forte baisse du nombre de transactions sur le marché du logement ces derniers mois, Kolahchi a noté : « Le marché des changes connaît également de légères fluctuations.

L’expert du marché des capitaux a poursuivi : « En raison de l’existence de telles conditions, le marché des capitaux emprunte le même chemin que les autres marchés et emprunte un chemin lent pour monter. Ce marché sera accompagné de nombreux hauts et bas sur son chemin mais finalement, il se déplace vers le haut.

« Il semble que l’industrie du ciment et le groupe bancaire puissent être des industries appropriées pour l’investissement et offrir des rendements plus importants d’ici la fin de l’année ; par conséquent, nous pouvons accorder une attention particulière à ces groupes par rapport à d’autres industries d’investissement », a-t-il ajouté.

En juillet, l’analyste de marché Mostafa Safari avait déclaré que les transactions sur le marché boursier iranien seraient bien meilleures et plus raisonnables au second semestre de l’année en cours, par rapport au premier semestre de l’année.

Safari avait mentionné les programmes de soutien menés par le gouvernement comme un facteur positif qui a eu un impact sur les transactions boursières, affirmant que de telles mesures ont assuré la croissance du marché à l’avenir.

Il a souligné la tendance à la hausse du marché et a noté : « malgré le fait que le marché a toujours connu une certaine baisse au cours des deux derniers mois de l’été, cet été, les nouvelles positives concernant les accords nucléaires et les perspectives de levée des sanctions ont poussé le balisé.”

EF/MA



Source by