7 septembre 2021

La coentreprise Stellantis-GAC va fermer l’une de ses deux usines Par Reuters

Par admin2020

© Reuters. La coentreprise formée par Stellantis et le chinois GAC fermera l’une de ses deux usines en Chine d’ici mars prochain, a déclaré GAC à Reuters. /Photo prise le 7 juillet 2021/REUTERS/Pascal Rossignol

PEKIN (Reuters) – La coentreprise formée par Stellantis et le chinois GAC fermera l’une de ses deux usines en Chine d’ici mars prochain, a déclaré GAC à Reuters.

Cette fermeture s’inscrit dans le plan de restructuration des opérations de Stellantis sur le plus grand marché automobile du monde, où les ventes du groupe peinent à décoller.

La coentreprise, qui a actuellement la capacité de fabriquer 328.000 voitures par an, n’a vendu que 12.288 véhicules, tous des SUV de la marque Jeep, au cours des sept premiers mois de l’année.

Elle va donc transférer sa production de Canton à Changsha pour “augmenter le taux d’utilisation des usines et réduire les coûts”, a déclaré GAC dans un communiqué. L’usine de Changsha a une capacité de 164.000 véhicules par an, soit bien plus que ce que vend la coentreprise.

Un porte-parole de Stellantis a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Outre le partenariat avec GAC, le groupe issu de la fusion entre PSA (PA:) et Fiat Chrysler est également en coentreprise avec le chinois Dongfeng Motor Group, qui a vendu 47.788 voitures entre janvier et juillet.

Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, a déclaré que le groupe étudiait une nouvelle stratégie pour la Chine, qui sera mise en place d’ici la fin de l’année. Le groupe prévoit d’introduire sa marque Opel en Chine, en proposant des véhicules entièrement électriques.

Alors que la concurrence s’intensifie en Chine, où plus de 25 millions de véhicules ont été vendus l’année dernière, plusieurs coentreprises entre des constructeurs automobiles internationaux et des partenaires locaux ont réduit leurs activités en raison de la baisse des ventes.

Mazda Motor (T:) a mis fin à sa coentreprise avec FAW le mois dernier et le partenariat de Hyundai (KS:) Motor avec BAIC a vendu une usine au fabricant de véhicules électriques Li Auto.

L’année dernière, Renault (PA:) a fermé son entreprise avec Dongfeng, moins de cinq ans après le début de leur production. En 2018, Suzuki Motor a quitté son unique coentreprise chinoise avec Changan.

(Rapport de Yilei Sun, Gilles Guillaume et Giulio Piovaccari ; version française Federica Mileo)

Responsabilité: Média de fusion tient à vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les CFD (actions, indices, contrats à terme) et les prix du Forex ne sont pas fournis par les bourses mais plutôt par les teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de trading. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir en raison de l’utilisation de ces données.

Média de fusion ou toute personne impliquée avec Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les citations, les graphiques et les signaux d’achat/vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés au trading sur les marchés financiers, c’est l’une des formes d’investissement les plus risquées possibles.




Source by