29 mars 2021

L’ASIC publie des instruments législatifs sur les frais de conseil après consultation – Life Insurance – Insurance News

Par admin2020

L’ASIC publie des instruments législatifs sur les frais de conseil après consultation

29 mars 2021

L’organisme de réglementation des entreprises a élaboré trois textes législatifs définissant les exigences relatives à la prestation de services de conseil, après que le Parlement a adopté des lois découlant de propositions de réforme faites par la commission royale Hayne.

La Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (ASIC) déclare avoir pris en compte les commentaires de l’industrie sur les consentements aux frais de conseil et la divulgation de l’indépendance lors de la finalisation des instruments législatifs.

«L’ASIC considère que les instruments législatifs établissent un équilibre approprié entre la minimisation du fardeau réglementaire pour les secteurs du conseil financier et des retraites et l’assurance que les consommateurs reçoivent les informations qui les concernent», a déclaré le régulateur dans un communiqué.

«L’ASIC n’a pas le pouvoir de fournir des exemptions des nouveaux consentements de frais de conseil et des exigences de divulgation d’indépendance ou de modifier la façon dont les exigences s’appliquent.

«L’ASIC ne peut spécifier que les exigences relatives aux consentements aux frais de conseil et à la forme de la divulgation du manque d’indépendance.»

Les instruments énoncent les exigences pour:

le consentement écrit qu’un bénéficiaire de frais doit obtenir d’un client avant de déduire, ou de prendre des dispositions pour déduire, des frais de conseil d’un compte client dans le cadre d’un arrangement d’honoraires en cours;

la divulgation du manque d’indépendance qu’un titulaire de licence ou un représentant autorisé de Australian Financial Services doit donner aux clients lorsqu’ils enfreindraient l’article 923A de la Corporations Act s’ils utilisaient des mots tels que «indépendance», «impartial» ou «impartial» et

le consentement écrit qu’un fiduciaire de pension de retraite doit obtenir d’un membre avant de déduire les frais de conseil d’un compte de pension de retraite dans le cadre d’un arrangement d’honoraires non courants.

Un certain nombre de nouvelles exigences entreront en vigueur le 1er juillet et s’appliqueront à tous les accords de tarification en cours (OFA) conclus à cette date ou après cette date.

Il s’agit notamment d’exiger que les titulaires de permis de services financiers demandent à leurs clients de renouveler l’OOF annuellement plutôt que tous les deux ans et de fournir des informations pour l’année à venir dans des déclarations de frais.

Les nouvelles exigences visant à obtenir un consentement écrit avant de déduire les coûts de prestation de conseils sur les produits financiers d’un compte de pension de retraite seront introduites de manière échelonnée. Ils s’appliqueront à partir du 1er juillet pour les frais payables en vertu d’arrangements conclus à compter de cette date et le 1er juillet de l’année prochaine pour les frais déduits en vertu de tous les autres arrangements.

Cliquez sur ici pour plus.



Source by