22 avril 2021

Le Fonds de revenu hypothécaire First Trust déclare sa distribution mensuelle d’actions ordinaires de 0,06 $ par action pour mai

Par admin2020

First Trust Mortgage Income Fund (le «Fonds») (NYSE: FMY) a déclaré la distribution mensuelle régulière d’actions ordinaires du Fonds d’un montant de 0,06 $ par action payable le 17 mai 2021 aux actionnaires inscrits au 4 mai 2021 La date ex-dividende est prévue pour le 3 mai 2021. Les informations sur les distributions mensuelles du Fonds figurent ci-dessous.

Fonds de revenu hypothécaire First Trust (FMY):

Distribution par action:

0,06 USD

Taux de distribution basé sur la valeur liquidative du 19 avril 2021 de 14,19 $:

5,07%

Taux de distribution basé sur le cours de clôture du 19 avril 2021 de 13,67 $:

5,27%

Une partie de cette distribution peut provenir du revenu de placement net, des gains en capital nets réalisés à court terme ou du remboursement de capital. La détermination finale de la source et du statut fiscal de toutes les distributions versées en 2021 sera effectuée après la fin de 2021 et sera fournie sur le formulaire 1099-DIV.

Le Fonds est une société d’investissement de gestion à capital fixe diversifiée qui cherche à fournir un niveau élevé de revenus courants. En tant qu’objectif secondaire, le Fonds cherche à préserver le capital. Le Fonds poursuit ces objectifs de placement en investissant principalement dans des titres adossés à des créances hypothécaires représentant une participation partielle dans un pool de prêts hypothécaires résidentiels ou commerciaux qui, de l’avis des gestionnaires de portefeuille du Fonds, offrent une combinaison attrayante de qualité de crédit, de rendement et d’échéance.

First Trust Advisors LP («FTA») est un conseiller en placement enregistré au fédéral et agit à titre de conseiller en placement du Fonds. FTA et sa filiale First Trust Portfolios LP («FTP»), un courtier inscrit à la FINRA, sont des sociétés fermées qui offrent une variété de services de placement. FTA a des actifs collectifs sous gestion ou supervision d’environ 186 milliards de dollars au 31 mars 2021 par l’entremise de fiducies de placement unitaires, de fonds négociés en bourse, de fonds à capital fixe, de fonds communs de placement et de comptes gérés distincts. FTA est le superviseur des fiducies de placement en parts de First Trust, tandis que FTP est le promoteur. FTP est également un distributeur d’actions de fonds communs de placement et d’unités de création de fonds négociés en bourse. FTA et FTP sont basés à Wheaton, Illinois.

Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Le rendement et la valeur marchande d’un placement dans le Fonds fluctueront. Les actions, une fois vendues, peuvent valoir plus ou moins que leur coût initial. Rien ne garantit que les objectifs de placement du Fonds seront atteints. Le Fonds peut ne pas convenir à tous les investisseurs.

Principaux facteurs de risque: Les titres détenus par un fonds, ainsi que les actions d’un fonds lui-même, sont soumis aux fluctuations du marché causées par des facteurs tels que les conditions économiques générales, les événements politiques, les évolutions réglementaires ou du marché, les variations des taux d’intérêt et les tendances perçues des titres. des prix. Les actions d’un fonds pourraient perdre de la valeur ou sous-performer d’autres investissements en raison du risque de perte associé à ces fluctuations du marché. En outre, des événements locaux, régionaux ou mondiaux tels que des guerres, des actes de terrorisme, la propagation de maladies infectieuses ou d’autres problèmes de santé publique, des récessions ou d’autres événements pourraient avoir un impact négatif important sur un fonds et ses investissements. De tels événements peuvent affecter certaines régions géographiques, certains pays, certains secteurs et certaines industries de manière plus importante que d’autres. L’épidémie de maladie respiratoire désignée COVID-19 en décembre 2019 a provoqué une volatilité importante et une baisse des marchés financiers mondiaux, ce qui a entraîné des pertes pour les investisseurs. La pandémie du COVID-19 peut durer pendant une période prolongée et continuera d’avoir un impact sur l’économie dans un avenir prévisible.

Les titres de créance dans lesquels le Fonds investit sont soumis à certains risques, notamment le risque d’émetteur, le risque de réinvestissement, le risque de remboursement anticipé, le risque de crédit, le risque de taux d’intérêt et le risque de liquidité. Le risque d’émetteur est le risque que la valeur des titres à revenu fixe puisse baisser pour un certain nombre de raisons directement liées à l’émetteur. Le risque de réinvestissement est le risque que le revenu du portefeuille du Fonds diminue si le Fonds investit le produit d’obligations arrivées à échéance, négociées ou appelées à des taux d’intérêt du marché inférieurs au taux de rendement actuel du portefeuille du Fonds. Le risque de remboursement anticipé est le risque que, lors d’un remboursement anticipé, l’encours réel de la dette sur laquelle le Fonds tire des intérêts créditeurs soit réduit. Le risque de crédit est le risque qu’un émetteur d’un titre ne puisse ou ne veuille pas effectuer les paiements de dividendes, d’intérêts et / ou de principal à l’échéance et que la valeur d’un titre puisse diminuer en conséquence. Le risque de taux d’intérêt est le risque que les titres à revenu fixe perdent de la valeur en raison des variations des taux d’intérêt du marché. Le risque de liquidité est le risque que des titres illiquides et soumis à des restrictions puissent être difficiles à évaluer et à céder à un juste prix au moment où le Fonds estime qu’il est souhaitable de le faire.

Un titre adossé à des créances hypothécaires peut être affecté négativement par la qualité des hypothèques sous-jacentes à ce titre et par la structure de son émetteur. Par exemple, si une hypothèque sous-jacente à un titre adossé à un prêt hypothécaire particulier fait défaut, la valeur de ce titre peut diminuer. De plus, un ralentissement des marchés de l’immobilier résidentiel ou commercial ou un ralentissement économique général pourrait avoir une incidence négative sur le prix et la liquidité des titres adossés à des créances hypothécaires émis par le secteur privé. Une partie des actifs gérés du Fonds peut être investie dans des catégories subordonnées de titres adossés à des créances hypothécaires. Ces classes subordonnées sont soumises à un degré de risque de non-paiement plus élevé que les classes senior du même émetteur ou agence.

Dans la mesure où un fonds investit dans des obligations à taux flottant ou variable qui utilisent le London Interbank Offered Rate («LIBOR») comme taux d’intérêt de référence, il est soumis au risque LIBOR. La Financial Conduct Authority du Royaume-Uni, qui réglemente le LIBOR, cessera de rendre le LIBOR disponible comme taux de référence pendant une période d’élimination progressive qui commencera immédiatement après le 31 décembre 2021. L’indisponibilité ou le remplacement du LIBOR peut affecter la valeur, la liquidité ou le rendement sur certains investissements de fonds et peut entraîner des frais liés à la liquidation de positions et à la conclusion de nouvelles transactions. Les effets potentiels de la transition vers le LIBOR sur le fonds ou sur certains instruments dans lesquels le fonds investit peuvent être difficiles à déterminer, et ils peuvent varier en fonction de divers facteurs, et ils peuvent entraîner des pertes pour le fonds.

Les investissements dans des titres adossés à des actifs ou à des créances hypothécaires proposés par des émetteurs non gouvernementaux, tels que des banques commerciales, des sociétés d’épargne et de crédit, des compagnies d’assurance hypothécaire privées, des banques hypothécaires et d’autres émetteurs du marché secondaire sont soumis à des risques supplémentaires.

Les principaux risques associés à l’utilisation de contrats à terme sont (a) la corrélation imparfaite entre la variation de la valeur de marché des instruments ou indices sous-jacents aux contrats à terme et le prix des contrats à terme; (b) l’absence possible d’un marché secondaire liquide pour un contrat à terme et l’incapacité qui en résulte à conclure un contrat à terme lorsque cela est souhaité; (c) les pertes causées par des mouvements de marché imprévus, qui sont potentiellement illimités; (d) l’incapacité du conseiller en placement à prévoir correctement la direction des prix des titres, des taux d’intérêt, des taux de change et d’autres facteurs économiques; et (e) la possibilité que la contrepartie manque à l’exécution de ses obligations.

Si un titre vendu à découvert augmente de prix, le Fonds peut devoir couvrir sa position vendeur à un prix plus élevé que le prix de vente à découvert, ce qui entraînera une perte.

Les conventions de rachat sont soumises au risque d’échec. Si la contrepartie du Fonds manque à ses obligations et que le Fonds est retardé ou empêché de récupérer la garantie, ou si la valeur de la garantie est insuffisante, le Fonds peut subir une perte.

L’utilisation de l’effet de levier peut entraîner des risques et des coûts supplémentaires, et peut amplifier l’effet de toute perte.

Les risques liés à l’investissement dans le Fonds sont décrits dans les rapports aux actionnaires et dans d’autres documents réglementaires.

Les informations présentées ne visent pas à constituer une recommandation d’investissement ou un conseil à une personne en particulier. En fournissant ces informations, First Trust ne s’engage pas à donner des conseils à quelque titre fiduciaire au sens de l’ERISA, de l’Internal Revenue Code ou de tout autre cadre réglementaire. Les professionnels de la finance sont chargés d’évaluer les risques d’investissement de manière indépendante et d’exercer un jugement indépendant pour déterminer si les investissements sont appropriés pour leurs clients.

Le cours de clôture quotidien du Fonds à la Bourse de New York et la valeur liquidative par action ainsi que d’autres informations sont disponibles à l’adresse www.ftportfolios.com ou en appelant le 1-800-988-5891.

Consultez la version source sur businesswire.com: https://www.businesswire.com/news/home/20210420006193/fr/

Contacts

Demandes de presse Jane Doyle 630-765-8775
Demandes des analystes Jeff Margolin 630-915-6784
Équipe de vente des demandes de courtiers 866-848-9727



Source by