17 mai 2021

Les 3 actions les plus intelligentes à acheter dans une économie de réouverture

Par admin2020

Le marché boursier américain a été instable au cours de la première moitié de mai 2021. Après avoir atteint un niveau record le 7 mai, le S&P 500 a pris un coup sur les craintes liées à l’augmentation de l’inflation et au resserrement de la politique monétaire.

Cependant, ce recul provoqué par les émotions offre le point d’entrée idéal pour les investisseurs particuliers pour se lancer sur des actions fondamentalement solides, telles que Microsoft (NASDAQ: MSFT), Amazone (NASDAQ: AMZN), et Bristol Myers Squibb (NYSE: BMY), qui devraient bénéficier de manière significative des vents structurels favorables à la réouverture de l’économie. Les trois sociétés ont d’excellents flux de trésorerie, ce qui rend ces actions tout à fait résilientes dans n’importe quel environnement de marché.

Souriant jeune homme parlant au téléphone alors qu'il était assis devant des ordinateurs de bureau affichant des informations sur les marchés financiers.

Source de l’image: Getty Images.

1. Microsoft

Microsoft s’est rendu presque irremplaçable dans le monde d’aujourd’hui. Au cours de son troisième trimestre (terminé le 31 mars), la société a dépassé les estimations consensuelles du haut et du bas en raison de la solidité continue de son activité de cloud computing, Microsoft Azure; son logiciel de productivité bureautique sur abonnement, Microsoft 365; et son activité de jeux numériques.

Alors que la part de marché mondiale des services cloud de Microsoft Azure de 19% est inférieure à la part d’Amazon Web Services de 32%, le premier augmente ses revenus à un rythme plus rapide. Au cours du dernier trimestre, AWS et Azure ont enregistré une croissance des revenus d’une année à l’autre de 32% et 50%, respectivement. L’adoption croissante d’infrastructures et d’applications basées sur le cloud pour les entreprises continuera d’être un vent favorable majeur pour Azure dans les mois à venir. En outre, Microsoft 365, qui est une suite de services comprenant Office 365, Windows 10 Entreprise et Teams, bénéficie également de la consommation accrue de solutions basées sur le cloud. Microsoft 365 représente 47,5% du marché mondial des logiciels de productivité bureautique.

Le système d’exploitation Windows de la société représente 75% du marché mondial des systèmes d’exploitation de bureau, ce qui signifie qu’il génère des revenus de licence importants auprès de fabricants de PC tiers. L’exposition des revenus de Microsoft aux jeux (matériel de jeu et services de contenu par abonnement) a considérablement augmenté, passant de 8% au cours de l’exercice 2020 (se terminant le 30 juin 2020) à plus de 15% au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2021, principalement en raison de l’énorme demande de Contenu basé sur un abonnement Xbox Series X et S et Game Pass.

Microsoft se négocie actuellement à un riche multiple du cours / bénéfice à terme (P / E) de 33,6. Cependant, cette société est un distributeur de billets. Microsoft a généré des bénéfices, des flux de trésorerie d’exploitation et des flux de trésorerie disponibles de 15,5 milliards de dollars, 22,2 milliards de dollars et 17,1 milliards de dollars, respectivement, au troisième trimestre. La société détient une trésorerie totale de 125,4 milliards de dollars, ce qui couvre facilement sa dette à long terme de 50 milliards de dollars.

Compte tenu de ses grandes opportunités de marché, de son modèle commercial diversifié, de sa clientèle fidèle, de son bilan solide et de ses flux de trésorerie solides, Microsoft peut s’avérer être un investissement attractif même à des niveaux élevés.

2. Amazon

Au cours des dernières années, Amazon a développé à la fois ses résultats supérieurs et ses résultats à un rythme effréné. Au premier trimestre (terminé le 31 mars), les revenus et le bénéfice net d’Amazon ont grimpé d’une année sur l’autre de 44% et 220%, respectivement.

Amazon pourrait représenter près de la moitié du volume total de marchandises brutes (GMV) du commerce électronique de détail aux États-Unis en 2021. Le solide réseau de distribution de l’entreprise lui permet d’être compétitif en termes de prix et de commodité. Sans surprise, la pandémie s’est avérée être un atout pour l’entreprise. Non seulement Amazon a bénéficié de l’énorme poussée de la demande de commerce électronique aux États-Unis, mais la société a également fait des percées dans la démographie et les zones géographiques qui étaient auparavant résistantes au commerce électronique, comme la population plus âgée aux États-Unis et de nombreux marchés internationaux sous-pénétrés. .

Autrefois une entreprise de commerce électronique qui brûle de l’argent, Amazon est devenue une entreprise rentable principalement grâce aux frais d’adhésion Prime. Amazon dessert actuellement plus de 200 millions de membres Prime dans le monde. Cette clientèle fidèle s’est avérée être une source de revenus récurrents à un coût différentiel minime.

Un autre véritable générateur de trésorerie pour Amazon a été son segment d’infrastructure cloud leader du marché, Amazon Web Services (AWS). Cette entreprise a réalisé un chiffre d’affaires net de 48,6 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois. Au premier trimestre, la marge opérationnelle d’AWS était proche de 30,8%, ce qui est bien supérieur à la marge opérationnelle de 8,2% de l’ensemble de l’entreprise.

Amazon négocie actuellement à un riche multiple de P / E avant de près de 60. La valorisation est justifiable, car les entreprises de commerce électronique et AWS devraient bénéficier de la transformation numérique en cours dans le monde. La société investit également dans un réseau de logistique et de livraison contrôlé par Amazon, une initiative qui devrait encore améliorer ses marges. Dans ce contexte, le moment est peut-être venu de prendre une participation dans ce titre, d’autant plus qu’il a été touché par la rotation des investisseurs de la technologie vers les actions de valeur.

3. Bristol Myers Squibb

Le géant pharmaceutique Bristol Myers Squibb développe des médicaments vitaux dans des domaines tels que le cancer et l’immunologie. Warren Buffett aime vraiment cette entreprise de 134 ans, étant donné que Berkshire Hathaway a versé près de 1,8 milliard de dollars dans son stock à la fin de 2020.

L’investisseur légendaire est peut-être connu pour ses choix de valeur exceptionnels, mais le cours de l’action de Bristol Myers Squibb n’a pas beaucoup bougé au cours des derniers mois. Bien que la société ait réduit sa dette à long terme de 3,8 milliards de dollars au premier trimestre, les investisseurs restent préoccupés par sa dette totale de 47,3 milliards de dollars (dont une grande partie a été levée pour financer des acquisitions). La dette semble élevée par rapport aux 13 milliards de dollars de trésorerie inscrits à son bilan.

Cependant, une grande partie de ces craintes semblent exagérées étant donné que la société a généré des flux de trésorerie d’exploitation de près de 13,9 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois, malgré les nombreux vents contraires liés au COVID-19. La direction a également augmenté le dividende trimestriel de 8,9%, ce qui équivaut à un versement de dividende annuel de 1,96 $ par action pour l’exercice 2021 et se traduit par un rendement du dividende de 3%. En janvier 2021, la société a autorisé 2 milliards de dollars de rachats d’actions, ce qui a abouti à un total d’autorisations de rachat d’actions en circulation d’une valeur de 6,4 milliards de dollars. Malgré le retour d’une valeur significative aux actionnaires, l’action se négocie à un multiple de P / E à terme de seulement 8,2.

Bristol Myers Squibb s’est déjà imposé comme un acteur majeur de l’oncologie, grâce à des médicaments à succès tels que Opdivo, Revlimid et Pomalyst. Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Opdivo, un médicament d’immuno-oncologie, a reculé de 3% d’une année sur l’autre à 1,7 milliard de dollars. Cependant, cette tendance à la baisse pourrait changer au cours des prochains trimestres alors que la société continue de lancer le médicament en monothérapie ou en association avec d’autres agents dans plusieurs nouvelles indications de cancer. Les revenus de Revlimid ont augmenté de 1% d’une année sur l’autre pour atteindre 2,9 milliards de dollars, et les revenus de Pomalyst ont également augmenté de 8% d’une année sur l’autre pour atteindre 773 millions de dollars. La demande pour ces deux traitements contre le cancer du sang s’est avérée assez résistante même pendant la pandémie. En outre, la part de Bristol Myers Squibb dans le chiffre d’affaires de l’anticoagulant Eliquis a également bondi de 9% d’une année sur l’autre pour atteindre 2,9 milliards de dollars au premier trimestre. Eliquis est commercialisé par Bristol Myers Squibb et Pfizer.

Compte tenu de son portefeuille de produits solide, de ses flux de trésorerie robustes et de sa capacité à restituer de la valeur pour les actionnaires, Bristol Myers Squibb pourrait s’avérer être un choix très prometteur pour les investisseurs particuliers en 2021.

Cet article représente l’opinion de l’écrivain, qui peut être en désaccord avec la position de recommandation «officielle» d’un service de conseil haut de gamme Motley Fool. Nous sommes hétéroclites! Remettre en question une thèse d’investissement – même l’une des nôtres – nous aide tous à réfléchir de manière critique à l’investissement et à prendre des décisions qui nous aident à devenir plus intelligents, plus heureux et plus riches.




Source by