25 février 2021

Les actions européennes devraient atteindre des niveaux records en 2021: sondage Reuters | Nouvelles sur l’investissement

Par admin2020

Par Julien Ponthus et Danilo Masoni

LONDRES / MILAN (Reuters) – Un rebond des bénéfices des entreprises devrait propulser les actions européennes à des niveaux records d’ici la fin de 2021, année au cours de laquelle une relance budgétaire et monétaire massive et des vaccins COVID-19 soutiendront la reprise de l’économie du continent.

Un sondage Reuters auprès de 24 gestionnaires de fonds, stratèges et courtiers interrogés au cours des deux dernières semaines prévoyait que l’indice paneuropéen STOXX 600 reprenait les niveaux observés pour la dernière fois avant le crash du marché pandémique de 2020 et grimpait à 440 points d’ici la fin de l’année.

Sur la base de la clôture de 411,32 points de mardi, cela représenterait un gain de 7% pour l’indice de référence qui, contrairement à ses pairs de Wall Street, a eu du mal à suivre le rallye des marchés boursiers mondiaux.

Alors que l’indice boursier mondial du MSCI atteint régulièrement des records depuis août, les actions européennes n’ont pas réussi à revenir aux sommets de février 2020.

Les économies européennes ne rouvrent que progressivement, en grande partie à cause de la lenteur du déploiement des vaccins, mais les prévisions du sondage pour la fin de 2021 sont 10 points de plus qu’elles ne l’étaient en novembre.

Une amélioration progressive des bénéfices des entreprises devrait aider à ramener les actions européennes aux niveaux pré-COVID 19, puis à atteindre de nouveaux sommets.

La saison des résultats du quatrième trimestre a été prometteuse jusqu’à présent. Environ 68% des résultats dépassent les estimations, selon les données Refinitiv I / B / E / S.

Au cours du dernier mois, les analystes ont révisé leurs prévisions de bénéfices du quatrième trimestre pour les sociétés cotées sur le STOXX 600 à une baisse de 16,5% en glissement annuel contre plus de 23%.

“Nous nous attendons à ce que la dynamique des bénéfices se poursuive positivement”, a déclaré Philipp Lisibach, stratège en chef du Credit Suisse à Zurich. “Le déploiement du vaccin au cours de 2021 permettra à l’activité commerciale de se normaliser également dans les secteurs les plus gravement touchés.”

À partir de 2021, les entreprises européennes devraient rebondir, avec des bénéfices en hausse de 38,4% au premier trimestre et de 78,1% au deuxième.

D’autres craignent que les marchés aient été trop optimistes pour évaluer la reprise.

«Il semble que les acteurs du marché soient trop complaisants et adhèrent au récit de la reprise économique mondiale, même s’il faut s’attendre à de nombreuses faillites et à une hausse des taux de chômage», a déclaré Stéphane Ekolo, stratège actions mondiales chez Tradition à Londres.

Avec un objectif de 400 points pour fin 2021, Ekolo ne voit aucun avantage pour le STOXX 600 cette année.

D’autres facteurs qui pourraient affecter les marchés boursiers sont une soudaine poussée d’inflation qui soulève les rendements des obligations d’État sans risque et rend les actions moins attractives, a ajouté Ekolo.

Bank of America Global Research a averti qu’une surprise d’inflation mettrait en péril la hausse des actions européennes.

Les craintes que les banques centrales pourraient devoir resserrer leurs politiques accommodantes ou même simplement signaler leur intention de le faire pourraient conduire à une explosion de volatilité.

À l’avenir, les gestionnaires de portefeuille d’actions devront trouver un équilibre entre les actions qui bénéficient généralement de la hausse des taux, de la croissance et de l’inflation, comme les banques, et celles, comme la technologie, qui ont prospéré dans un environnement de faible croissance et de taux d’intérêt bas.

Selon le sondage, le premier indice boursier FTSE 100 du Royaume-Uni devrait atteindre 7025 points d’ici la fin de 2021, en hausse de 6,0% par rapport à la clôture de mardi.

Le CAC 40 de la France devrait gagner 4,1% à 6 019 points, le FTSE MIB de l’Italie de 7,0% à 24 550 points et l’IBEX de l’Espagne de 4,8% à 8 650 points. L’indice DAX allemand, très industriel, devrait augmenter de 5,7% à 14 650 points.

(Reportage de Julien Ponthus à Londres et Danilo Masoni à Milan; sondage supplémentaire par Joice Alves, Richa Rebello et Manjul Paul; édité par Larry King)

Droits d’auteur 2021 Thomson Reuters.



Source by