19 juillet 2021

Les investissements durables représentent plus d’un tiers des actifs mondiaux

Par admin2020

* Investissements durables totaux à 35,3 billions de dollars – GSIA

* Le chiffre comprend les actifs de détail, de gros et institutionnels

* Comprend également les actifs investis en utilisant le style d’intégration ESG

Par Simon Jessop

LONDRES, 19 juillet (Reuters) – Les investissements durables totalisent 35 300 milliards de dollars, soit plus d’un tiers de tous les actifs sur cinq des plus grands marchés du monde, a révélé lundi un rapport de la Global Sustainable Investment Alliance.

Les investisseurs sont de plus en plus motivés par des facteurs environnementaux, sociaux et liés à la gouvernance (ESG) qui n’ont traditionnellement pas été pris en compte dans le bilan d’une entreprise, mais qui peuvent influencer les rendements futurs.

La GSIA, dont les organismes membres suivent la croissance dans leur région, a déclaré que les actifs gérés de manière professionnelle, en utilisant une large mesure de ce que signifie investir de manière durable, représentent 36% du total des actifs sous gestion.

Alors que certaines évaluations de la croissance de l’industrie se concentrent sur les fonds communs de placement axés sur la vente au détail avec un mandat de durabilité spécifique, la GSIA inclut également les actifs de gros et institutionnels.

Le rapport inclut également l’argent investi à l’aide d’un processus qui évalue l’impact sur le risque et le rendement de problèmes, tels que le changement climatique, même si le mandat de la stratégie n’a pas d’objectif formel et explicite sur la durabilité, ce que l’on appelle « l’intégration ESG ».

L’enquête biennale sur l’industrie a examiné les actifs aux États-Unis, en Europe, en Australasie, au Japon et au Canada, en utilisant les données de fin 2019 pour toutes les régions à l’exception du Japon, où les données devaient se terminer en mars 2020.

Depuis le dernier rapport, le total des actifs sur les marchés a augmenté de 15%, selon le rapport.

“Cette croissance est alimentée par les attentes croissantes des consommateurs, de solides performances financières et la matérialité croissante des problèmes sociaux et environnementaux – de la biodiversité à l’équité raciale en passant par le changement climatique”, a déclaré Simon O’Connor, président de la GSIA.

Le Canada et les États-Unis ont connu la plus forte croissance au cours des deux dernières années, selon le rapport, à 48 % et 42 %, respectivement. (Reportage de Simon Jessop ; édité par Barbara Lewis)



Source by