10 août 2021

Les investisseurs lèvent le pied du gaz alors que les attentes s’assombrissent

Par admin2020

Après un rallye de 100 % du S&P 500 par rapport aux creux de mars 2020, les investisseurs individuels lèvent les pieds de l’accélérateur alors qu’ils anticipent des rendements modestes pour le reste de l’année. En outre, beaucoup ont réduit leur appétit pour le risque pour les actions et les crypto-monnaies. Leurs principales sources de préoccupation, cependant, ont plus à voir avec la politique budgétaire et monétaire que la récente propagation de la variante delta de COVID-19, qui menace de ralentir la reprise économique. Il s’agit de l’une des dernières découvertes de l’enquête la plus récente auprès de nos 1,5 million de lecteurs quotidiens de notre newsletter.

Attentes en sourdine

Signe d’un ralentissement de l’enthousiasme depuis le début de l’année, la majorité des personnes interrogées pensent que les gains boursiers seront plus modérés pour le reste de 2021. En mars 2021, 48 % des investisseurs s’attendaient à des rendements de 5 % ou plus au cours des 12 prochaines années. mois. Pourtant, en août, seulement 30 % continuaient d’attendre le même niveau de rendement. Un autre 30% pense que le marché va décliner à partir d’ici ou rester stable. C’est un sentiment moins haussier que n’importe lequel des sondages précédents que nous avons menés cette année.


Compte tenu de ces attentes tempérées, la majorité des répondants disent qu’ils n’envisagent pas d’augmenter le montant qu’ils investiront. Alors que 54 % disent qu’ils ne prévoient pas de modifier leurs cotisations, plus d’un tiers des répondants disent qu’ils prévoient d’investir moins et seulement 19 % déclarent qu’ils prévoient d’investir davantage, une baisse par rapport à 24 % en mai.

Les choix de placement ont changé

Ce dans quoi nos lecteurs choisissent d’investir davantage a également changé, ainsi que leur appétit pour le risque.


Préoccupations de politique monétaire et budgétaire

Alors que les investisseurs ne sont pas plus préoccupés par le marché boursier qu’ils ne l’étaient en mai et mars, avec environ 43% d’entre eux se disant « quelque peu inquiets », les dépenses publiques et l’inflation sont devenues leurs principales préoccupations en août. Les inquiétudes concernant les impacts économiques de la résurgence du COVID-19 ont diminué, malgré l’augmentation de nouveaux cas dans le monde et le retour des mandats de masques et des restrictions de voyage. Les inquiétudes concernant les cyberattaques contre les entreprises et les gouvernements ont également précédé COVID-19, 39% pensant que cela pourrait avoir un impact sur la performance de leurs investissements au cours des 12 prochains mois, tandis que les craintes que la Fed réduise ses 120 milliards de dollars d’achats mensuels d’obligations sont apparues. dernier.


Où est la bulle ?

Les récents records des principaux indices boursiers américains et la flambée des prix des matières premières n’attirent pas l’attention de nos lecteurs lorsqu’ils pensent aux prix des actifs surgonflés. Au lieu de cela, davantage de lecteurs pensent que le marché immobilier américain pourrait être dans une bulle. Alors que 60 % disent que le marché boursier est surévalué, seulement 29 % pensent qu’il s’agit d’une bulle, contre 38 % qui pensent que les prix des maisons aux États-Unis sont surgonflés.

Un autre 35% pense que Bitcoin est dans une bulle. Le prix du Bitcoin a augmenté de 54% jusqu’à présent cette année, tandis que le S&P 500 est en hausse de 18% depuis le début de l’année. Les prix des maisons aux États-Unis ont également augmenté de 13,2 % en moyenne, selon la National Association of Realtors (NAR).


S’en tenir aux actions

Nos lecteurs américains sont pour la plupart des investisseurs en actions, et ils ont à peine changé d’avis au cours des 16 derniers mois où nous avons mené nos enquêtes. Les actions technologiques à grande capitalisation, les blue chips versant des dividendes et les actions meme occasionnelles sont restées les plus populaires. Les résultats de notre sondage d’août révèlent que les lecteurs sont largement restés fidèles à leurs favoris, Apple, Amazon et Microsoft restant leurs principaux avoirs. Tesla, qui figurait parmi les actions les plus populaires détenues par nos lecteurs, est sortie du top 10 en août, avec Exxon-Mobil. Le fabricant de puces Nvidia et Facebook ont ​​cependant grimpé dans le top 10.


Alors que l’appétit pour le risque de nos lecteurs a peut-être diminué au cours des deux derniers mois, la majorité des répondants ont déclaré que s’ils disposaient de 10 000 $ supplémentaires, ils les investiraient dans des actions ou des ETF, avant l’épargne, le remboursement de la dette ou l’achat de plus de crypto-monnaies.

Ainsi, même s’ils peuvent être plus prudents à l’avenir, la plupart pensent toujours que les actions représentent la meilleure possibilité de générer des rendements sur leurs investissements.


Données par Amanda Morelli/Adrian Nesta.



Source by