19 juillet 2021

L’histoire du marché suggère que les actions continueront de grimper cette année

Par admin2020

Cet article est paru pour la première fois dans le Morning Brief. Recevez le Morning Brief directement dans votre boîte de réception du lundi au vendredi avant 6 h 30 HE. S’abonner

Chargement...

Erreur de chargement

vendredi 16 juillet 2021

Un marché en mouvement a tendance à rester en mouvement

L’année a déjà été forte pour le marché boursier américain.

Jusqu’à la fermeture de jeudi, le S&P 500 (^GSPC) est en hausse de 16,1 % depuis le début de l’année, tandis que le Dow (^DJI) et Nasdaq (^IXIC) sont tous deux en hausse de plus de 12%.

Mais les gains au niveau de l’indice, bien sûr, ne racontent pas toute l’histoire de ce qui se passe sur le marché, aujourd’hui ou autrement. En tant que stratège de Canaccord Genuity Tony Dwyer a déclaré à Yahoo Finance Live plus tôt cette semaine, ce que nous avons vu sous la surface des indices atteignant des sommets records est une correction continue avec des facteurs, des secteurs et des styles entrant et sortant de la faveur.

“La plupart des investisseurs institutionnels… essaient en général de choisir des actions et des secteurs”, a déclaré Dwyer à Yahoo Finance. “C’est pour ça qu’ils sont payés. La frustration n’a pas été la vitesse de la reprise sur les marchés, c’est la volatilité de la rotation sectorielle sur les marchés.”

Dwyer a ajouté: “Les gens qui surveillent les marchés, ils prêtent attention au S&P 500, ils prêtent attention au NASDAQ, ils sont à de nouveaux sommets, c’est tellement excitant. Mais sous la surface, la plupart des investisseurs à qui je parle, leurs tripes s’agitent, c’est pourquoi c’est un été d’indigestion, car il est très difficile d’avoir un vrai thème, à cause de la rotation entre la croissance et la valeur sous la surface.”

Les actions de croissance, telles que mesurées par le Vanguard Growth Index ETF (VUG), ont gagné environ 10 % au cours des deux derniers mois, tandis que le Vanguard Value Index ETF (VTV) est en baisse de 1,5 % sur cette période ; le S&P 500 a gagné environ 4,5% au cours de cette période.

Industriels (XLI), Matériaux (XLB) et Finances (XLF) ont tous sous-performé le S&P 500 depuis juin. Facebook (FB), Pomme (AAPL), Amazone (AMZN) et Microsoft (MSFT) sont tous à moins de 5 % des records.

Le rallye que nous avons observé sur le marché obligataire – où le rendement du Trésor à 10 ans est passé d’environ 1,75 % à moins de 1,3 % jeudi – contribue à former la base de cet environnement de marché actuel. Toutes choses égales par ailleurs, des taux plus bas suggèrent un ralentissement de la croissance économique à venir ; elles conduisent également les investisseurs à privilégier les secteurs à croissance plus rapide comme la technologie par rapport aux secteurs plus sensibles au cycle économique, comme la finance et l’industrie.

Vidéo : Morning Brief : L’histoire du marché va continuer à grimper cette année (Yahoo ! Finance)

Cette rotation au sein du marché a également touché des poches de mousse notables comme les SPAC, les nouvelles émissions et le commerce des mèmes. Au cours de la séance de bourse de jeudi, les actions d’AMC (AMC) et GameStop (GME) étaient inférieurs de plus de 40 % aux sommets atteints début juin. Les actions des deux sociétés ont bien sûr gagné plus de 1 400 % et 700 %, respectivement, depuis le début de l’année. Nouveaux problèmes récents comme Coinbase (PIÈCE DE MONNAIE), Krispy Kreme (DNUT), Avoine (UNIQUEMENT) et Didi (AI-JE) se sont également négociés sans enthousiasme depuis leur introduction en bourse.

Mais les données de Groupe d’investissement sur mesure suggère que l’histoire est très du côté du marché cette année. Les années où le marché se comporte aussi bien au cours des six premiers mois de l’année, nous avons tendance à voir de nouveaux gains et des courants descendants limités pendant le reste de l’année.

Dans un rapport publié mercredi, Bespoke a examiné les performances du S&P 500 pour chaque année depuis 1928 et a extrait les 10 années avec les trajectoires cumulatives les plus corrélées à 2021. Au cours de ces années similaires, le gain moyen pour le S&P 500 jusqu’au 14 juillet était de 20,1%. , avec un rendement médian de 18,8 %.

“Avec le gain de 16,2% de cette année, l’ampleur des gains jusqu’à présent cette année est relativement proche de la médiane des 10 années précédentes”, a écrit Bespoke.

“Pour l’avenir, la performance médiane du reste de l’année du S&P 500 au cours de ces 10 années était un gain de 7,1% avec des rendements positifs 70% du temps”, a noté la société. “Comparé à toutes les années depuis 1928, le gain du reste de l’année au cours de ces 10 années était considérablement plus élevé que le gain médian du reste de l’année de 4,0% pour toutes les années depuis 1928.”

En d’autres termes, pendant les années où le marché a augmenté avec la force que nous avons vue jusqu’à présent en 2021, le S&P 500 pendant le reste de l’année a également tendance à générer des rendements supérieurs à la normale.

De plus, Bespoke note que dans seulement deux des 10 années les plus similaires à 2021, le second semestre a enregistré une baisse de plus de 10 %, la correction médiane par rapport aux sommets ne représentant qu’une baisse de 2,3 %.

Ainsi, non seulement les actions continuent de grimper dans ce genre d’environnement, mais elles ont tendance à le faire avec une volatilité inférieure à la normale. Du moins si vous achetez l’indice.

Par Myles à l’étranger, journaliste et présentateur pour Yahoo Finance en direct. Suivez-le sur @MylesUdland



interface utilisateur graphique, application, équipes : essayez maintenant Yahoo Finance Plus.


© Fourni par Yahoo! La finance
Essayez Yahoo Finance Plus maintenant.

Faits saillants de Yahoo Finance

Ces actions sont les meilleurs choix pour la génération Y et la génération Z

Presque personne ne rembourse ses prêts étudiants

Comment la crème glacée Kraft Mac and Cheese peut aider les investisseurs à comprendre les actions de l’entreprise

Lisez les dernières actualités financières et commerciales de Yahoo Finance

Continuer la lecture




Source by