7 octobre 2021

Marché boursier aujourd’hui : les actions restent en hausse alors que le Congrès se rapproche d’un accord provisoire

Par admin2020

Un rassemblement qui a commencé mercredi après-midi s’est poursuivi tout au long de la session de jeudi alors que le Congrès semblait prêt à éliminer le plafond de la dette.

L’achat d’hier a été déclenché par l’offre du chef de la minorité sénatoriale, Mitch McConnell, aux républicains d’autoriser une levée à court terme de la limite d’emprunt fédérale. Les démocrates ont réfléchi à l’accord du jour au lendemain, et ce matin, le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, a annoncé que “nous sommes parvenus à un accord pour prolonger le plafond de la dette jusqu’au début décembre, et nous espérons pouvoir le faire dès aujourd’hui”.

Les investisseurs doivent toutefois noter qu’au moment de la publication, les républicains du Sénat n’avaient pas encore obtenu les 10 voix nécessaires pour surmonter une obstruction.

La baisse inattendue des demandes de chômage initiales, à 326 000 pour la semaine terminée le 2 octobre, a également été encourageante, contre 364 000 et en deçà des estimations de 348 000.

Prochaine étape : le rapport sur l’emploi de septembre.

Inscrivez-vous à la lettre électronique GRATUITE Investing Weekly de Kiplinger pour obtenir des recommandations sur les actions, les ETF et les fonds communs de placement, ainsi que d’autres conseils d’investissement.

“Le grand événement de demain est le rapport sur l’emploi du Bureau of Labor Statistics. Les attentes ont augmenté un peu après l’enquête sur l’emploi d’ADP et les demandes initiales de ce matin dépassent toutes les attentes”, a déclaré Michael Reinking, stratège principal du marché pour le New York. Bourse. “Les données économiques américaines de septembre suggèrent globalement que l’économie commence à reprendre de la vigueur après l’accalmie d’août. Les analystes prévoient qu’environ 500 000 emplois ont été ajoutés à l’économie le mois dernier. Le taux de chômage devrait baisser à 5,1% contre 5,2 %.”

Les biens de consommation discrétionnaire (+1,6 %) ont été chauds, dépassant les autres secteurs du marché grâce à des avancées solides de sociétés comme Gué (F, +5,5%), General Motors (MG, +4,7 %) et Nike (DE, +2,1%).

Les principaux indices ont clôturé jeudi avec des gains similaires : Moyenne industrielle Dow Jones amélioré de 1,0 % à 34 754, le S&P 500 a terminé en hausse de 0,8 % à 4 399, et le Nasdaq Composite a augmenté de 1,1% à 14 654.

Autres actualités boursières aujourd’hui :

  • La petite capitalisation Russel 2000 a bondi de 1,6 % à 2 250.
  • Levi Strauss (LEVI) a bondi de 8,5% après que le fabricant de vêtements a annoncé ses bénéfices mercredi soir. Au cours de son troisième trimestre fiscal, LEVI a annoncé un bénéfice ajusté de 48 cents par action sur 1,50 milliard de dollars de revenus, supérieur aux estimations consensuelles des analystes pour un bénéfice de 37 cents par action sur 1,48 milliard de dollars de ventes. L’analyste de Stifel, Jim Duffy, a réitéré sa note d’achat sur l’action LEVI à la suite des résultats. “Compte tenu des opportunités de croissance à un chiffre, du potentiel de marge structurelle jusqu’à la mi-adolescence et de l’optionnalité du bilan, nous considérons que la valorisation est convaincante aux niveaux actuels”, a-t-il écrit dans une note.
  • Twitter (TWTR, +4,4%) a fait la une de certaines actualités M&A. Le nom des médias sociaux a déclaré après la clôture de mercredi qu’il vendait son réseau de marketing mobile MoPub à AppLovin (APP) – un développeur de jeux et une entreprise de technologie publicitaire – pour 1,05 milliard de dollars en espèces. Le prix de vente se traduit par un gros retour sur investissement pour TWTR, qui a racheté MoPub pour 350 millions de dollars en 2013. Dans une déclaration ultérieure, Ned Segal, directeur financier de Twitter, a déclaré que la transaction permet à l’entreprise de concentrer ses efforts “sur l’énorme potentiel pour les publicités sur notre site Web et dans nos applications. Nous prévoyons d’accélérer le développement de produits et de combler la perte de revenus à court terme, dans le but d’améliorer notre temps de mise sur le marché pour atteindre notre objectif précédemment déclaré d’au moins doubler le revenu annuel total de 3,7 $ milliards de dollars en 2020 à 7,5 milliards de dollars ou plus en 2023.
  • Contrats à terme sur le brut américain a bondi de 1,1% pour terminer à 78,30 $ le baril.
  • Contrats à terme sur l’or a glissé de 0,1% pour s’établir à 1 759,20 $ l’once.
  • Les Indice de volatilité CBOE (VIX) a glissé de 7,2% à 19,49.
  • Bitcoin les prix se sont retirés de leurs gains récents, diminuant de 2,0 % à 53 981,18 $. (Bitcoin se négocie 24 heures sur 24 ; les prix indiqués ici sont à 16 heures chaque jour de bourse.)
graphique boursier pour 100721

Qu’y a-t-il sur Tap Next ?

Pour l’instant, les investisseurs peuvent se concentrer à nouveau sur l’économie. La semaine prochaine environ verra un certain nombre de rapports essentiels chuter – les plus notables d’entre eux sont le rapport sur l’emploi de septembre (dû à 8 h 30 vendredi) et la publication de l’indice des prix à la consommation de septembre (dû à 8 h 30 le 13 octobre).

D’une manière générale, les analystes s’attendent à des signes d’une reprise qui a encore beaucoup de vent dans les voiles, et qui pourrait influencer la façon dont certains investisseurs choisissent d’allouer.

“Cette reprise économique est différente de la précédente, car nous voyons plus de croissance et plus d’inflation”, a déclaré Gene Goldman, directeur des investissements chez Cetera Investment Management. “Attendez-vous à ce que la valeur et les valeurs cycliques – essentiellement des investissements qui n’ont pas fonctionné lors de la dernière reprise – fonctionnent mieux cette fois.”

Sur ce dernier front, cela pourrait signifier une surperformance pour des secteurs tels que la consommation discrétionnaire susmentionnée, ainsi que pour les matériaux et les valeurs financières. En ce qui concerne la valeur ? Eh bien… c’est de plus en plus difficile à trouver dans un marché boursier qui reste proche des valorisations qui saignent du nez, même après quelques revers récents.

Cependant, il existe des bonnes affaires relatives, même dans certains des coins les plus prisés de Wall Street. À savoir, les Dividend Aristocrats ressemblent en fait à une bonne affaire par rapport au S&P 500 au sens large pour le moment. Ces 13 Aristocrates du Dividende se distinguent particulièrement par leurs prix bon marché par rapport à leurs propres niveaux historiques.




Source by