31 mai 2021

Nike Stock est-il un achat?

Par admin2020

Nike (NYSE: DE) est un poids lourd en ce qui concerne vêtements et chaussures de sport. La société basée dans l’Oregon a enregistré un chiffre d’affaires de 37,4 milliards de dollars au cours du dernier exercice et a capitalisation boursière au nord de 200 milliards de dollars, ce qui en fait un stock de mégacap.

Mais le titre est en baisse de 3% depuis le début de l’année et la société est confrontée à des vents contraires à court terme qui ont un impact significatif sur ses activités. Malgré cela, voyons si Nike est toujours un investissement solide.

Siège du campus Nike

Source de l’image: Nike.

Performances récentes

Au cours du troisième trimestre 2021, qui s’est terminé le 28 février, Nike a enregistré une croissance globale des ventes de 3% d’une année sur l’autre, manquant analyste attentes. La faible performance est due à une baisse de 10% du chiffre d’affaires en Amérique du Nord, une division qui représente plus d’un la troisième des affaires de Nike.

L’entreprise mentionné les mauvais résultats au niveau national étaient dus aux «défis de la chaîne d’approvisionnement, y compris les pénuries mondiales de conteneurs et la congestion des ports américains, affectant le flux des stocks et le calendrier des expéditions en gros». Les chefs d’entreprise de divers secteurs expriment les mêmes préoccupations, ce n’est donc pas un problème auquel seul Nike est confronté. Directeur financier Matt Friend mentionné que la société s’attend à un flux d’inventaire plus constant ce trimestre.

Les bénéfices de Nike au cours des dernières années ont stagné, principalement en raison des investissements continus dans la technologie, ainsi que des coûts de produit et d’exploitation plus élevés. Les investisseurs doivent absolument garder un œil sur les tendances des marges à l’avenir. Au fur et à mesure qu’une plus grande partie de l’activité de Nike passe au numérique (dont je parlerai ci-dessous) et que la société commence à tirer parti de ces investissements et à les adapter, les bénéfices devraient suivre.

La direction est toujours confiante dans la trajectoire à long terme de l’entreprise. Heures supplémentaires, attentes de croissance élevée des revenus à un chiffre et de croissance du bénéfice par action (BPA) à mi-parcours restent intacts.

Capacités numériques

Alors que nous traversions la pandémie, les investissements de Nike dans la technologie et sa transformation continue en une entreprise axée sur le numérique étaient pleinement visibles. Cela ne fait que renforcer la marque déjà puissante de l’entreprise, et l’élan est toujours là.

Au cours du dernier trimestre, les ventes numériques sauté 59%, et cela fait suite à des performances impressionnantes en Q2 (en hausse de 84%) et Q1 (en hausse de 82%) de cet exercice. Les revenus des canaux numériques dépassent désormais 35% de l’activité de Nike, en bonne voie d’atteindre l’objectif final d’un mix à 50%.

Nike a vu plus d’un 60% augmentation du nombre d’utilisateurs engagés chaque mois sur ses applications au troisième trimestre, ce qui se traduit par une augmentation des achats. Une force concurrentielle est l’application SNKRS, que l’entreprise utilise pour s’engager plus profondément avec ses abonnés les plus fidèles.

Le monde du sport étant de retour en plein essor, la notoriété, l’exposition et la reconnaissance de la marque Nike ne devraient que s’étendre. Collaborations stratégiques, comme la récente ce soir collection avec le rappeur Drake, améliorez encore le Swoosh et démontrez la culture innovante de l’entreprise.

Croissance dans la grande Chine

Le meilleur Chine Le segment a enregistré une croissance de ses revenus de 51% au cours du trimestre, les chaussures et les vêtements affichant des performances similaires. Il est clair que cette région est vitale pour les ambitions de Nike, mais les récents troubles politiques ont mis un frein à la situation.

Diplomatique des tensions entre les États-Unis et la Chine au sujet des allégations de violations des droits de l’homme commises par ce dernier dans la région du Xinjiang ont conduit le premier à instituer des sanctions. Nike est l’une des marques occidentales confrontées aux boycotts dans le pays, et Adrienne Yih, analyste chez Barclays (NYSE: BCS), a abaissé ses perspectives de ventes dans la région pour le trimestre en cours et le prochain exercice.

Elle maintenant prévisions chiffre d’affaires dans la grande Chine de 1,8 milliard de dollars (contre 2,3 milliards de dollars) au quatrième trimestre et de 8,9 milliards de dollars (contre 9,4 milliards de dollars) au cours de l’exercice 2022. C’est certainement quelque chose à surveiller dans les mois à venir, même si finalement cela pourrait s’avérer être un ralentisseur temporaire.

Les plats à emporter

Nike est un gagnant depuis longtemps et ses problèmes actuels ne feront pas dérailler l’entreprise. Les actionnaires continueront d’avoir de quoi se réjouir à mesure que l’entreprise progresse vers ses objectifs à long terme tout en s’appuyant fortement sur son écosystème numérique.

La société a versé un dividende qui a augmenté chaque année pendant 19 années consécutives. Et au quatrième trimestre, la direction prévoit de reprendre les rachats d’actions. Mais avec un ratio cours / bénéfices (PE) à terme de 44, l’action n’a pas l’air bon marché.

Cependant, si les investisseurs recherchent un nom à faible risque et à croissance régulière, vous ne pouvez pas faire beaucoup mieux que Nike.

Cet article représente l’opinion de l’écrivain, qui peut être en désaccord avec la position de recommandation «officielle» d’un service de conseil haut de gamme Motley Fool. Nous sommes hétéroclites! Remettre en question une thèse d’investissement – même l’une des nôtres – nous aide tous à réfléchir de manière critique à l’investissement et à prendre des décisions qui nous aident à devenir plus intelligents, plus heureux et plus riches.




Source by