9 juin 2021

Pour l’ex-PDG Faber, l’indépendance du groupe est menacée Par Reuters

Par admin2020

© Reuters. L’ex-PDG de Danone Emmanuel Faber (en photo), évincé mi-mars par le conseil d’administration du groupe, a estimé mercredi que l’indépendance et la souveraineté du géant agroalimentaire français n’était plus garantie. /Photo d’archives/REUTERS/Char

PARIS (Reuters) – L’ex-PDG de Danone (PA:) Emmanuel Faber, évincé mi-mars par le conseil d’administration du groupe, a estimé mercredi que l’indépendance et la souveraineté du géant agroalimentaire français n’était plus garantie.

“Ce conseil n’est pas en état aujourd’hui d’assurer la défense et la souveraineté de Danone. C’est aussi simple que ça donc c’est urgent” de le réformer, a-t-il déclaré lors d’une audition par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

“Ce conseil (…) a permis un jeu extrêmement malsain avec des activistes et quand on démarre un jeu comme celui-ci, c’est compliqué de l’arrêter”, a dit Emmanuel Faber, trois mois après son éviction par le conseil d’administration de Danone, épilogue de plusieurs mois de contestation de sa gestion et de sa stratégie par deux actionnaires, la société de gestion Artisan Partners et le fonds activiste Bluebell Capital.

Pour l’ex-PDG du groupe dont Antoine de Saint-Affrique prendra la direction générale à compter du 15 septembre prochain, “ceux qui croient que l’assemblée générale de Danone a clos cet épisode se trompent lourdement”.

A ses yeux, “quand on s’est allié de cette façon et compromis de cette façon”, il n’est plus possible de garantir l’indépendance et la souveraineté d’un groupe comme Danone.

Contacté, un porte-parole de Danone n’a pas souhaité faire de commentaires.

A la Bourse de Paris, le titre Danone reculait de 1,46% à 58,46 euros à 11h27 après un abaissement de recommandation de ‍RBC à “sous-performance”.

(Myriam Rivet, avec Blandine Hénault, édité par Nicolas Delame)

Responsabilité: Média de fusion tient à vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les CFD (actions, indices, contrats à terme) et les prix du Forex ne sont pas fournis par les bourses mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de trading. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir en raison de l’utilisation de ces données.

Média de fusion ou toute personne impliquée avec Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat/vente contenus sur ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés au trading sur les marchés financiers, c’est l’une des formes d’investissement les plus risquées possibles.




Source by