25 mai 2021

Pulse: Comment vous conseillez les investisseurs sur les changements potentiels 1031

Par admin2020

Les investisseurs immobiliers ont fait une vague folle pendant la pandémie, le marché de la location à court terme s’arrêtant, puis redémarrant, et les prix de l’immobilier sur de nombreux marchés de résidences secondaires montaient en flèche. Quel avenir pour les nouveaux propriétaires de résidences secondaires et pour les gestionnaires de portefeuilles immobiliers plus solides? Nous explorerons cela et plus, tout au long du mois de mai, à Inman.

Comme vous le savez peut-être, 1031 échanges «de même nature» sont à nouveau sur la table. Ainsi, compte tenu de la proposition du président Biden d’éliminer 1031 échanges pour les investisseurs ayant un revenu annuel de 400000 $ ou plus, la semaine dernière, nous avons contacté nos lecteurs et leur avons demandé quels conseils vous donniez à vos clients.

Les investisseurs devraient-ils poursuivre leurs activités comme d’habitude? 2021 est-elle l’année des échanges? Qu’il s’agisse de leur recommander de vendre ou de les exhorter à parler à un comptable, voici ce que vous dites aux investisseurs qui se méfient de ce changement de code fiscal.

  • J’ai effectué quatre transactions d’échange de 1031. La plupart de mes clients ne gagnent pas 400 000 $, donc cela ne devrait pas les affecter.
  • Si vous envisagez d’échanger dans les prochaines années, 2021 est l’année des échanges. Vous devriez également appeler vos sénateurs et représentants américains pour dire que c’est une mauvaise idée.
  • Je conseille à mes clients de continuer à investir dans 1031 propriétés.
  • Pour éviter de fouiller dans leurs finances, je dis à tous mes acheteurs qui envisagent d’utiliser l’échange 1031 pour voir leur comptable ou leur gestionnaire de fortune. Je suggère également un professionnel d’échange 1031 localement pour qu’ils puissent appeler. Je rappelle à mes acheteurs que j’ai ma licence en immobilier et non en hypothèques / investissements / planification financière.
  • Les modifications proposées par O’Biden à 1031 sont inquiétantes. Plus de politique fiscale et de dépenses de la part des membres de son cabinet et de ses conseillers.
  • L’argent se déplacera pour s’adapter à la nouvelle limite de 400 000 $. Un bâtiment de 20 logements peut avoir 20 numéros PID distincts pour 20 transactions différentes. Les investissements de SFR vont augmenter. Plus de fractionnements de lots et de transactions fractionnaires.
  • Pour les investisseurs maman-et-pop, le revenu annuel de 400 000 $ n’entrera en jeu que s’ils ne disposent pas d’une excellente équipe composée d’un excellent CPA, d’un avocat immobilier et d’un agent immobilier. Néanmoins, je leur conseille d’envisager de vendre dès maintenant s’ils pensent qu’un changement les affectera.
  • Les agents immobiliers ont une solution de contournement actuelle à portée de main – en vendant et la même année, en achetant une autre propriété et en utilisant l’amortissement bonus (d’une étude de séparation des coûts) afin de compenser les gains en capital sur la vente. Gardez à l’esprit: l’amortissement des bonus commence à disparaître en 2023 et est totalement expiré en 2027, il ne s’agirait donc que d’une solution alternative à court terme.

Qu’est-ce que nous avons manqué? Partagez vos idées dans la section des commentaires ci-dessous.




Source by