18 mai 2021

Si vous avez investi 1000 $ dans l’introduction en bourse de Norwegian Cruise Line, c’est combien d’argent vous auriez maintenant

Par admin2020

La haute mer peut passer du calme à la vicieusement sauvage, et les vagues agitées ont été la norme pour les actionnaires de Norwegian Cruise Line Holdings (NYSE: NCLH) dans la nouvelle normalité. La pandémie a secoué – puis soutenu – l’industrie des croisières, mais où en seriez-vous si vous parveniez à rejoindre le troisième opérateur du pays lors de son introduction en bourse?

La bonne nouvelle est que vous seriez assis sur un bénéfice papier. La mauvaise nouvelle est que vous auriez perdu assez gravement au profit du marché à cette époque. Regardons les débuts sur le marché de Norwegian Cruise Line en 2013 et où cela vous laisserait en tant qu’investisseur aujourd’hui.

Une cabine extérieure avec balcon sur le bateau de croisière NCL Jewel.

Une cabine extérieure à bord du Norwegian’s Jewel. Source de l’image: Norwegian Cruise Line.

Marcher sur la planche

Commençons par le début. Norwegian Cruise Line a fait son entrée sur le marché au début de 2013, des décennies après que ses deux plus grands pairs ont été introduits en bourse en 1987 et 1993. Les assureurs ont évalué l’offre de Norwegian Cruise Line à 19 $. La toute première transaction de l’action s’est déroulée à 25,10 $ (les introductions en bourse à chaud ont tendance à apparaître à l’ouverture), mais pour nos besoins, utilisons 19 $ comme ligne de départ, même s’il était assez difficile de participer à une introduction en bourse en tant qu’investisseur de détail régulier à le temps.

Norwegian Cruise Line a connu des hauts et des bas au fil des ans. En tant qu’investissement, le plus haut historique de l’action de 64,27 $ est arrivé à la fin de 2015. Vous pouvez probablement deviner où vous devez aller pour trouver le plus bas. Les actions de l’opérateur de la ligne de croisière ont atteint un plancher de 7,07 $ le 18 mars de l’année dernière, il y a exactement 14 mois à compter d’aujourd’hui, alors que l’industrie suspendait les traversées alors que la crise du COVID-19 devenait une réalité aux États-Unis.

La mauvaise nouvelle est que Norwegian Cruise Line et ses collègues opérateurs n’ont pas encore pleinement repris leurs activités. Il y a une poignée de navires sur les marchés d’outre-mer offrant des traversées à échelle réduite avec un nombre limité de passagers et de ports d’escale, mais pour la plupart, cela continue d’être le dernier des stocks de voyages et de tourisme à reprendre des opérations significatives.

Passons maintenant aux bonnes nouvelles. Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis assouplissent enfin leurs directives de réouverture pour l’industrie. Norwegian Cruise Line et ses pairs pourraient faire des croisières génératrices de revenus dès cet été si les choses se passent comme prévu. Les investisseurs ont également largement écarté une reprise. Le stock a plus que quadruplé au cours des 14 derniers mois, la Norwegian Cruise Line clôturant à 28,88 $ lundi.

Si vous attrapiez une partie de l’introduction en bourse norvégienne, vous seriez en hausse de 52% en ce moment; votre investissement de 1 000 $ vaudrait 1 520 $ aujourd’hui. C’est mieux que d’être à terre, bien sûr. Cet instantané aurait semblé beaucoup plus sombre lorsque la fermeture de l’industrie a commencé au début de l’année dernière. Cependant, depuis que l’action est arrivée sur le marché le 18 janvier 2013, cela se traduit par un rendement annualisé de seulement 5,15%.

Contrairement à ses deux plus grands concurrents qui payaient des dividendes trimestriels avant de suspendre les paiements l’année dernière, Norwegian Cruise Line n’a jamais effectué de distributions en espèces. Votre rendement total serait de 52%. le S&P 500 a grimpé de 181,1% depuis le jour où Norwegian Cruise Line a accédé à la Bourse de New York, transformant un investissement similaire de 1 000 $ en 2 811 $ – soit un rendement annuel de 13,2%.

Les investisseurs en bourse de Norwegian Cruise Line ne peuvent pas être heureux de savoir qu’ils auraient beaucoup mieux fait en prenant beaucoup moins de risques et en percevant des chèques de dividendes en cours de route s’ils venaient de remonter la passerelle d’un fonds indiciel. Heureusement, il y a des choses bien pires que de transformer 1 000 $ en 1 520 $ en un peu plus de huit ans.

Cet article représente l’opinion de l’écrivain, qui peut être en désaccord avec la position de recommandation «officielle» d’un service de conseil haut de gamme Motley Fool. Nous sommes hétéroclites! Remettre en question une thèse d’investissement – même l’une des nôtres – nous aide tous à réfléchir de manière critique à l’investissement et à prendre des décisions qui nous aident à devenir plus intelligents, plus heureux et plus riches.




Source by