3 mars 2021

Systèmes d’investissement frauduleux dans la blockchain ou la crypto-monnaie – Technologie

Par admin2020

Fraude à la blockchain ou à la crypto-monnaie – Schémas d’investissement frauduleux dans la crypto-monnaie

L’avènement de la technologie blockchain et des crypto-monnaies a entraîné des fortunes soudaines pour plus de quelques individus. Dans le même temps, la technologie et l’économie de l’espace crypto-monnaie sont déroutantes et mal comprises par le grand public. Cela crée une opportunité pour les escrocs d’exploiter le public avec un chemin vers des richesses dont la crédibilité est difficile à évaluer.

Outre les escroqueries purement et simplement, nos clients nous ont également informés de sociétés opérant dans le domaine de la crypto-monnaie qui ont demandé à tort des fonds sur la base des exigences de conformité en matière d’impôt sur le revenu canadien ou de lutte contre le blanchiment d’argent. En plus des escroqueries, les investisseurs en crypto-monnaie doivent être conscients que les entreprises avec lesquelles ils traitent peuvent ne pas comprendre les exigences canadiennes en matière de conformité fiscale ou anti-blanchiment d’argent.

Des clients de notre société ont reçu une demande de cette nature de Continental Marketing Czech Republic sro, une société se présentant comme offrant des services d’investissement en crypto-monnaie et opérant sous le nom de Nittrex. Les clients avaient un compte chez Nittrex qui a été utilisé pour une stratégie d’investissement impliquant l’achat et la vente de crypto-monnaie sur la base des conseils de Nittrex. La stratégie d’investissement a été expliquée comme étant des transactions d’arbitrage de crypto-monnaie. Selon les déclarations du client de Nittrex, cette stratégie d’investissement était extrêmement rentable. Lorsque les clients ont tenté d’effectuer leur premier retrait important de fonds du compte, Nittrex les a informés qu’ils devaient effectuer un paiement substantiel dans un portefeuille séquestre mis en place par Nittrex en raison des impôts qui seraient dus à l’Agence du revenu du Canada pour Impôt sur le revenu canadien. Nittrex a déclaré que cela était exigé par les règlements de lutte contre le blanchiment d’argent et la législation fiscale canadienne. On a également dit à nos clients que payer eux-mêmes l’ARC n’était pas une option.

Les affirmations de Nittrex sont fausses. Tel que décrit ci-dessous, ce n’est pas ainsi que fonctionne la loi canadienne sur les impôts ou la lutte contre le blanchiment d’argent. Il n’y a presque jamais d’obligation d’effectuer un paiement au titre de l’impôt sur le revenu canadien à une entreprise privée ou à un particulier. Les demandes de cette nature sont un signe de fraude et vous devez faire preuve d’une extrême prudence lorsque vous traitez avec l’entreprise ou la personne qui fait ce type de demande. Nous ne savons pas si, en particulier, Nittrex ne comprend tout simplement pas la conformité en matière de fiscalité et de lutte contre le blanchiment d’argent au Canada, mais les informations fournies à nos clients étaient erronées.

Fraude dans le contexte de la crypto-monnaie – Schémas d’investissement frauduleux dans la crypto-monnaie

Une arnaque classique, appelée stratagème de Ponzi, consiste à solliciter des fonds auprès d’investisseurs, à envoyer régulièrement de faux rapports sur des bénéfices démesurés pour solliciter des fonds supplémentaires, puis à disparaître avec les fonds reçus avant que trop d’investisseurs n’essaient de retirer leur argent. Dans le contexte de la blockchain ou de la crypto-monnaie, les escrocs peuvent vous demander de vous transférer du Bitcoin afin qu’ils puissent utiliser votre capital pour une stratégie de trading de crypto-monnaie très rentable. Ce type d’approche présente de nombreux avantages pour les escrocs.

Un problème est que dans la plupart des cas, les transferts de Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies sont effectivement irréversibles. Une fois que vous avez transféré Bitcoin aux escrocs, il n’y a aucun mécanisme disponible pour annuler la transaction. Dans le système financier ordinaire, il est parfois possible d’annuler des transactions frauduleuses ou involontaires après coup (par exemple, les remboursements de cartes de crédit). De même, les gouvernements ne sont pas en mesure d’intervenir directement pour annuler les transactions sur les registres blockchain.

Un autre avantage est que, puisque le grand public sait que certaines personnes sont véritablement devenues riches presque du jour au lendemain avec des investissements en crypto-monnaie. Cela permet à un membre du public de croire plus facilement que les rapports de profits démesurés qui leur sont envoyés par les escrocs sont corrects. Une fois que vous avez fourni des fonds à un escroc prétendant exécuter une stratégie d’investissement en crypto-monnaie, vous n’aurez probablement aucun moyen de vérifier directement la performance des investissements présumés.

Paiement et retenue d’impôt au Canada – Systèmes d’investissement frauduleux dans les crypto-monnaies

Notre entreprise a été retenue par des clients qui, en tant qu’investisseurs, se font dire qu’ils doivent payer l’impôt sur le revenu canadien à leurs prétendus gestionnaires de placements en crypto-monnaie afin de retirer la crypto-monnaie de leurs comptes. Il s’agit d’un signal d’alarme, car il ne s’agit ni de payer d’impôts directement à l’ARC ni de retenues par le gestionnaire de placements. Si vous payez une entité privée au titre de vos impôts sur le revenu canadiens, vous n’obtiendrez pas de crédit pour ce montant de l’Agence du revenu du Canada et vous ne pourrez peut-être pas récupérer le montant auprès de l’entité privée. Sur réception d’une telle demande, vous devriez consulter un avocat fiscaliste canadien avant d’envoyer des fonds.

Les Canadiens paient normalement de l’impôt sur le revenu selon l’une des deux méthodes. La première consiste à payer directement l’ARC. La seconde consiste en une retenue par l’entité qui verse le revenu (par exemple, un employeur qui retient l’impôt sur le revenu sur le salaire d’un employé). La première méthode est la méthode par défaut et utilisée dans pratiquement tous les cas, sauf lorsque la deuxième méthode s’applique.

La méthode de retenue n’est utilisée que dans un nombre relativement restreint de types de situations. Lorsque la méthode de retenue s’applique, le détenteur fournira une déclaration quelconque au bénéficiaire du revenu indiquant le montant retenu. Le détenteur remettra ensuite le montant retenu à l’ARC. Le contribuable qui avait le montant retenu sera crédité d’avoir payé un montant correspondant. Dans l’éventualité où le montant total retenu d’un contribuable excède le montant dû du contribuable, l’ARC enverra un remboursement au contribuable. Cette retenue ne s’applique qu’à un nombre relativement restreint de types de situations dans le régime fiscal canadien, notamment:

  • Les employeurs refusent de verser un salaire, un salaire ou des avantages sociaux à leurs employés;
  • Les institutions financières refusent les retraits de REER;
  • Les payeurs retenant les paiements de loyer, d’intérêts, de dividendes ou de certains autres types de revenus passifs à des non-résidents;
  • Retenue des honoraires ou des commissions facturés par un non-résident rendant des services au Canada; et
  • Retenue du produit de la vente versé à un non-résident vendant des biens immobiliers canadiens, des propriétés minières canadiennes ou des propriétés forestières.

Dans la plupart des scénarios d’investissement légitimes en crypto-monnaie, aucun des mécanismes de blocage ci-dessus ne sera impliqué. Il existe cependant quelques exceptions, telles que l’investissement dans des titres conçus pour donner aux investisseurs une exposition à la crypto-monnaie via un REER. Si vous avez des doutes sur votre situation, consultez un avocat fiscaliste torontois.

Loi canadienne anti-blanchiment d’argent – Systèmes d’investissement frauduleux dans les crypto-monnaies

Notre cabinet a été retenu par des clients qui ont reçu des demandes de fonds incorrectement justifiées sur la base de la loi et de la réglementation anti-blanchiment. Les demandes de fonds supplémentaires pour les motifs de la loi canadienne contre le blanchiment d’argent sont un signal d’alarme contre la fraude, car ces demandes ne sont pas contraires au fonctionnement de la loi canadienne de lutte contre le blanchiment d’argent. Si vous avez reçu une telle demande, vous devriez demander des conseils juridiques à un avocat fiscaliste canadien expérimenté. Vous ne pourrez peut-être pas récupérer les fonds transférés en réponse à une telle demande.

La principale loi mettant en œuvre la loi canadienne contre le blanchiment d’argent est la Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes (PCMLTFA). Cette loi est administrée par le Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE).

La principale approche adoptée par Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes lutter contre le blanchiment d’argent consiste à imposer des obligations de tenue de registres et de déclaration aux prestataires de services financiers et aux autres personnes ou entités qui exercent des activités, des professions ou des activités susceptibles d’être utilisées à des fins de blanchiment d’argent. Les entités réglementées sont tenues d’exécuter un programme de conformité, de mettre en œuvre des protocoles de «connaissance de votre client», de tenir des registres et de signaler certains types de transactions.

CANAFE surveille les entités réglementées par le Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes pour assurer la conformité. Il reçoit et analyse également les rapports envoyés par ces entités. Le cas échéant, le Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada communique avec les organismes d’application de la loi et d’autres organismes gouvernementaux qui peuvent alors prendre d’autres mesures dans des circonstances suspectes.

Aucune de ces activités ne nécessiterait de paiement supplémentaire de la part d’un investisseur en crypto-monnaie à une personne prétendument exécutant un service d’investissement en crypto-monnaie.

Les entités qui exploitent des entreprises de services monétaires doivent également s’inscrire auprès de CANAFE, et ce registre peut être consulté par le public sur le site Web du Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada. Une entreprise de services monétaires est une entreprise qui offre au moins l’un des services suivants au public canadien:

  • opérations de change,
  • remise ou transfert de fonds,
  • l’émission ou le rachat d’un mandat-poste ou d’instruments négociables similaires, ou
  • traitant de la monnaie virtuelle.

Cela signifie que si vous êtes un Canadien utilisant une forme d’intermédiaire pour acheter de la crypto-monnaie, cet intermédiaire doit être enregistré. Si cet intermédiaire n’est pas enregistré, il y a lieu de faire preuve d’une extrême prudence. Nittrex n’est pas inscrit auprès de CANAFE au moment de la publication de cet article, bien qu’il exploite prétendument une plate-forme permettant aux Canadiens d’acheter et de vendre des monnaies virtuelles.

Conseils fiscaux Pro – Schémas d’investissement frauduleux dans les crypto-monnaies

Méfiez-vous des opportunités d’investissement avec les signaux d’alarme de fraude suivants:

  • des promesses de rendements élevés avec un faible risque,
  • l’investissement n’est disponible à l’achat que pour une courte période de temps,
  • le promoteur d’investissement utilise des tactiques de vente à haute pression,
  • l’investissement est décrit comme étant normalement offert uniquement à un groupe exclusif (par exemple, normalement uniquement aux très riches),
  • le promoteur d’investissement n’est pas enregistré pour vendre des investissements.

Le site Web des Autorités canadiennes en valeurs mobilières propose une recherche d’inscription nationale qui est utile pour vérifier si un promoteur est inscrit.

Si jamais on vous demande de faire un paiement à une personne autre que l’Agence du revenu du Canada au titre de l’impôt sur le revenu canadien, vous devriez consulter un avocat fiscaliste canadien expérimenté pour vérifier que la demande est authentique. Ce n’est presque certainement pas une demande valable.

Si vous subissez des pertes en raison d’un stratagème d’investissement frauduleux lié à la crypto-monnaie, vous pourriez être en mesure de réclamer une perte aux fins de l’impôt sur le revenu canadien qui vous aidera à compenser votre autre impôt sur le revenu canadien. Les Canadiens qui ont été fraudés devraient également signaler la fraude au gouvernement par l’entremise du Centre antifraude du Canada et de la GRC.

Le contenu de cet article est destiné à fournir un guide général sur le sujet. Des conseils spécialisés doivent être recherchés sur votre situation particulière.



Source by