25 mai 2021

Une nouvelle voie pour les investisseurs

Par admin2020

Deux mentalités d’investissement – une ancienne et une nouvelle – peuvent-elles s’entendre sans se rendre fous? Telle est la question clé posée par le financement participatif sur le marché immobilier, et à laquelle on répond de manière majoritairement positive. Cet étrange couple de financement participatif et d’immobilier semble se marier assez bien et donner aux investisseurs une nouvelle façon de tirer parti des investissements sur le marché immobilier mondial.

Points clés à retenir

  • Le financement participatif immobilier permet aux développeurs de solliciter un large éventail d’investisseurs potentiels, en tirant parti de ces réseaux sociaux sur des plateformes technologiques.
  • Les nouvelles modifications de la réglementation découlant de la JOBS Act de 2012 offrent un meilleur accès au financement participatif de l’immobilier, permettant aux particuliers un meilleur accès au vaste marché immobilier américain.
  • L’un des plus grands avantages d’investir dans le financement participatif pour l’immobilier est que les investisseurs peuvent engager des montants de capital bien inférieurs pour une propriété unique, parfois aussi bas que 500 $ ou 1000 $.
  • Un inconvénient à investir avec le financement participatif est que pour la plupart de ces projets, vous devez être un investisseur accrédité.

Principalement pour les investisseurs les plus riches (pour le moment)

En effet, le site de crowdfunding immobilier Financement estime la taille du marché combiné à plus de 11 billions de dollars! Lors d’une récente conférence de l’industrie à New York, Markley Roderick, un avocat de Flaster / Greenberg PC et le modérateur de la conférence, a abordé les nouvelles réglementations liées à la loi Jumpstart Our Business Startups (JOBS) de 2012. Ces règles permettent principalement aux investisseurs fortunés (avec une valeur nette de 1 million de dollars ou plus) pour accéder directement au marché immobilier grâce au financement participatif ou aux prêts entre particuliers (entre autres marchés d’investissement).

Alors que la Securities and Exchange Commission des États-Unis explore des moyens de permettre aux investisseurs de tous niveaux de revenus d’accéder au marché immobilier en ligne, Roderick affirme que les investisseurs plus riches investissent déjà sur des sites de financement participatif comme iFunding, Realty Mogul, CrowdStreet, et Fundrise. «Si seulement un petit pourcentage d’entre eux n’investissent qu’une petite partie de leurs actifs dans l’immobilier, le marché atteindra des billions de dollars», explique Roderick.

Crowdfunding immobilier

Le financement participatif utilise les réseaux sociaux tels que les amis, la famille et les collègues liés via des sites Web de médias sociaux tels que Facebook, Twitter et LinkedIn pour faire connaître une nouvelle entreprise et attirer un large éventail d’investisseurs individuels. Le financement participatif a le potentiel d’élargir considérablement le bassin d’investisseurs potentiels auprès desquels des fonds peuvent être levés au-delà du cercle traditionnel d’initiés, de propriétaires, de parents et de capital-risqueurs. Les récentes modifications apportées aux lois sur qui peut investir dans l’immobilier de cette manière et comment ont ouvert la porte à davantage de financement participatif.

Les groupes du secteur immobilier sont déjà en train de monter à bord du train en marche du financement participatif, vantant un accès relativement peu risqué au marché immobilier américain. «Le financement participatif de l’immobilier n’est pas un phénomène entièrement nouveau», nous rappelle la Commercial Real Estate Development Association dans une déclaration faite à l’automne 201; «De nombreux joueurs sont entrés sur le terrain. Bien que chacune de ces plates-formes ait son propre créneau et sa propre stratégie, avec différents niveaux d’investissement minimum, toutes sont destinées aux investisseurs accrédités qui répondent à des exigences spécifiques en matière de valeur nette et / ou de revenu annuel. En revanche, le financement participatif dans le cadre de la loi sur l’emploi ouvrira le champ à de nombreux autres petits investisseurs. »

Quels sont les avantages et les inconvénients du financement participatif pour les investisseurs? En un mot, cela se résume à un risque pour les deux côtés; plus précisément, la quantité d’informations que les investisseurs souhaitent absorber en ligne. Selon le rapport, les promoteurs immobiliers et les investisseurs peuvent récolter des rendements financiers importants grâce au financement participatif, et tous deux sont capables de répartir leurs risques.

Avantages et inconvénients du financement participatif immobilier

Avantages

  • Les investisseurs ont accès au marché immobilier avec de petites sommes d’argent.

  • Travaillez directement avec les promoteurs immobiliers et la direction et ayez une voix dans le processus.

  • Peuvent choisir dans quels projets immobiliers ils souhaitent investir leur argent.

  • Accès à une myriade de projets, donc le choix n’est pas un problème.

  • Des investissements plus faibles dans n’importe quel projet.

Les inconvénients

  • Vous devez être un investisseur accrédité aux États-Unis pour le moment.

  • Le risque d’investissement dilll (provenant de promoteurs immobiliers) est plus élevé pour le financement participatif que pour le financement d’investissement immobilier direct et peer-to-peer.

  • Un manque de liquidité, comme l’absence de marché secondaire, limite l’accès facile aux opportunités de vente pour les investisseurs.

  • Les risques d’investissement sont les mêmes que pour tout investisseur immobilier. Si le marché se dirige vers le sud, un investisseur perdra probablement de l’argent.

Comment commencer

Pour se lancer dans le financement participatif dans l’immobilier, Jillienne Helman, directrice générale de Realty Mogul, conseille de faire appel à une entreprise qui va exister pendant un certain temps.

«Tout d’abord, travaillez avec une entreprise de financement participatif qui survivra», dit-elle. «Cela signifie bien capitalisé. Ce qui me fait peur, c’est le nombre d’entreprises de financement participatif qui sont dirigées par deux étudiants qui viennent de terminer leurs études universitaires et qui ne sont pas eux-mêmes capitalisés. »

Darren Powderly, le co-fondateur de CrowdStreet.com, dit qu’il est plus important de faire preuve de diligence raisonnable pour l’immobilier que pour les autres investissements, en ce qui concerne le travail avec une société de financement participatif. «Du point de vue de l’investisseur, il faut veiller à rechercher les plates-formes sur lesquelles ils recherchent des opportunités d’investissement», déclare Powderly. «Toutes les plates-formes ne sont pas créées de la même manière et plusieurs plans d’affaires sont en cours de test afin de tirer parti de cette tendance émergente.»

Powderly conseille spécifiquement aux investisseurs d’enquêter sur les fondateurs et la direction de la plate-forme ou de la société de financement participatif pour s’assurer qu’ils ont une excellente réputation qui repose sur une expérience commerciale antérieure. «Une expertise clé de l’industrie dans les domaines de la finance, de l’immobilier et de la technologie est essentielle pour exploiter une plate-forme fiable et fiable», ajoute-t-il. «Les investisseurs devraient se tourner vers des plates-formes qui offrent un excellent service client – non seulement pendant le processus de collecte de fonds, mais également après le financement et la conclusion de la transaction. Malgré le fait qu’il existe plus de 50 plates-formes dans certains modes de fonctionnement, il n’y en a qu’une demi-douzaine environ qui émergent en tant que leaders dans l’espace. Les investisseurs doivent rechercher plusieurs plates-formes et sélectionner leur Top 3 en fonction de leurs objectifs d’investissement et de l’expérience utilisateur préférée. »

Une fois que vous avez décidé d’investir dans l’immobilier de cette manière, l’un des principaux avantages est que vous pouvez allouer un montant de capital inférieur à chacun de vos investissements à financement participatif. Vous pouvez trouver un certain nombre de projets différents qui peuvent ne nécessiter que 500 $ ou 1 000 $, ce qui facilite la diversification. Un autre avantage de passer par cette voie est qu’il n’y a généralement pas de frais d’investissement, contrairement aux coûts supplémentaires que vous seriez censé payer avec des investissements immobiliers traditionnels tels que les frais de clôture ou les commissions d’agent immobilier.

La transparence est essentielle

Powderly conseille de rechercher des plateformes de financement participatif et des sponsors qui reconnaissent les risques tout en proposant une approche pédagogique de la gestion des risques. «La plupart des plateformes de financement participatif de l’immobilier ne permettent aujourd’hui qu’aux investisseurs accrédités, tels que définis par la SEC, d’investir», dit-il. «Les investisseurs accrédités sont invités à investir des montants avec lesquels ils sont à l’aise, compte tenu de leur portefeuille d’investissement global.»

Un autre conseil: n’investissez que dans les offres de sponsors en qui vous avez confiance, et dont vous êtes sûr qu’il veillera à vos meilleurs intérêts dans les bons et les mauvais moments.

«Si un investisseur ne comprend pas comment son argent est utilisé, les facteurs de risque de l’investissement et les facteurs qui influencent son retour sur investissement, il doit alors demander conseil à son conseiller en placement de confiance ou transmettre l’investissement», ajoute Poudreux. «Il y aura de nombreuses autres opportunités d’investissement parmi lesquelles choisir, alors ne vous précipitez pas pour prendre une décision d’investissement non informée.»

Une plate-forme professionnelle de financement participatif de l’immobilier devrait offrir aux investisseurs de nombreuses opportunités de communiquer sur l’offre, y compris en faisant des présentations directement au sponsor de la liste de propriété particulière.

Un nouvel environnement réglementaire

Le catalyseur du lancement du financement participatif pour les investissements immobiliers, ainsi que pour d’autres types d’entreprises, a été l’adoption de la loi sur l’emploi en 2012. Jusqu’à récemment, la capacité de faire de la publicité et de solliciter des investisseurs pour des investissements immobiliers avait été limitée. Le JOBS Act (Titre II) a radicalement changé la façon dont les capitaux d’investissement peuvent être levés en modifiant les règles existantes du Règlement D, en particulier les règles relatives à la façon dont les entreprises peuvent offrir et vendre leurs titres sans avoir à enregistrer ces derniers auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis ( SECONDE).

Dans le passé, le règlement D, règle 506, imposait des restrictions aux efforts de collecte de fonds, limitant spécifiquement la collecte de fonds aux seules relations préexistantes et empêchant un sponsor ou une autre partie de solliciter ou d’annoncer ouvertement ces opportunités d’investissement privé. La nouvelle règle 506 (c) permet aux émetteurs, sponsors, syndicateurs et autres personnes qui mobilisent des capitaux auprès d’investisseurs privés de faire connaître ces opportunités d’investissement privé à des investisseurs accrédités sous certaines conditions. Cette règle est entrée en vigueur le 23 septembre 2013. La nouvelle législation fédérale représente un énorme changement pour les sponsors qui collectent des fonds pour une acquisition ou un développement immobilier.Essentiellement, le titre II donne aux entreprises de financement participatif le feu vert pour diriger le marché vers un large pool d’investisseurs potentiels via les médias sociaux et Internet. Il a également créé un nouveau véhicule permettant aux investisseurs d’accéder plus facilement aux opportunités d’investissement immobilier direct.

Comme le note Powderly, pour la toute première fois, les investisseurs ont un accès direct à une sélection d’offres immobilières privées qu’ils peuvent parcourir, rechercher et prendre des décisions d’investissement bien informées en ligne.

La ligne de fond

Le crowdfunding sur le marché immobilier s’annonce comme une révolution. Il vient juste de décoller, mais suscite déjà un intérêt impressionnant de la part d’investisseurs sérieux. Bien que le financement participatif immobilier soit intrinsèquement risqué, les investissements immobiliers peuvent aider à diversifier votre portefeuille et à fournir des rendements compétitifs. Rappelez-vous, pour le moment, vous devez toujours être un investisseur accrédité aux États-Unis, mais à mesure que ce marché devient plus populaire, nous espérons qu’il deviendra également plus accessible aux Américains moyens.



Source by